AlyD
Cadre de la Fonction Publique Territoriale & Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 nov. 2021

ANTICOR exclut un conseiller municipal de ses fonctions de référent de groupe local

AlyD
Cadre de la Fonction Publique Territoriale & Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«  […] Que c’est bas de lécher le bitume a tout va, de propager des fakes news, d’être à l’affût de tout ce qui peut nuire à l’image du maire par revanche et opportunisme. Préparons nous a ce que ceux qui se repaissent de la boue la remuent encore et encore...  » 

C'est la réaction violente de Gilles POUX, maire de La Courneuve à notre alerte relative à l’utilisation d’un véhicule de fonction par une ex-élue après le terme de son mandat.

Lors du Conseil Municipal du 18 juin 2020, Mebrouka HADJADJ, élue de l’opposition, réagissait à la présentation de la note relative à l’attribution de véhicules de fonctions pour des élus et agents de l’administration locale. Elle saisissait cette occasion pour prendre la parole et interroger l’assistance présente sur le maintien notamment du bénéfice d’un véhicule de fonctions, d’une carte carburant et de l’ensemble des avantages annexes à une ex-adjointe au Maire.

Une question balayée d’un revers de main par Gilles POUX, maire PCF de La Courneuve, estimant qu'il s'agissait là d'une manœuvre démagogique de l’opposition ayant pour but de jeter l’opprobre sur une ancienne cadre du parti majoritaire.

Suite à cela et une publication Facebook, s'ensuivirent des réactions disproportionnées des élu.e.s de l'actuelle majorité municipale.

Ce décalage entre l’impératif éthique et de transparence dans l’utilisation des moyens de la collectivité et les usages en cours à La Courneuve, nous a convaincu de porter les faits à la connaissance d’ANTICOR, l'association de lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique.

Le 25 août 2020, nous transmettions donc l’alerte au groupe local Anticor 93. Outre la situation évoquée plus haut, c’est l’ensemble de la délibération relative à l’attribution de véhicules municipaux au bénéfice de certains élus et de la Direction Générale contre laquelle nous protestons.

Face à l’absence de réponse d’Anticor 93, nous décidions d’engager des recherches sur l’identité des référents locaux.

Quelle n’a pas été notre surprise d’apprendre que l’un des deux référents locaux de l’association n’était autre qu’un élu de l'actuelle majorité municipale en place.

Pire, suite à un échange avec d’autres conseillers municipaux, nous apprenions que notre courriel d’alerte aurait été communiqué à d’autres élus de premier plan.

Une situation invraisemblable tant elle s'inscrirait en totale opposition avec les valeurs et principes intangibles de l’association agréée.

C'est la raison pour laquelle, nous avons décidé de saisir les représentants nationaux d'ANTICOR afin de tirer au clair cette situation qui force est de le constater, viendrait jeter l'opprobre sur toute une organisation dont nous savons l'extrême rigueur et le sérieux dans l'exercice de leurs missions et de leur engagement.

Le fait que l'élu et référent local dès connaissance de cette alerte, ne se soit pas automatiquement déporté de l'affaire en raison notamment de son lien d'intérêt incontestable et sa proximité avec ses collègues élu.e.s et mis en cause, nous laisse perplexe.

Après plusieurs mois d'attente et d'audition et se faisant suite à une réunion du Conseil d'Administration de l'association, les membres élus et présents ont décidé de procéder au retrait des fonctions de Julien BAYARD en tant que référent 93 de l'association anticorruption.

Il s'agit là d'une victoire pour la démocratie et l'éthique en politique.

Un désaveu supplémentaire pour la majorité municipale et les élu.e.s majoritaires, au premier rang desquels Gilles POUX, maire de la commune.

L'engagement des citoyen.ne.s pour les affaires publiques ne doit en aucune façon être remise en cause par ce genre de procédés douteux et ce qu'importe la nature des aspirations politiques, des religions, du genre ou de la couleur de peau des lanceurs d'alerte.

Enfin, nous remercions les instances d'ANTICOR (comité éthique et conseil d'administration) pour leur écoute et leur impartialité dans la conduite de cette enquête.

Citoyennement,

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin