mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 25 août 2016 25/8/2016 Édition de la mi-journée

Brest, Migrants demandeurs d’asiles, retour au gymnase Foch!

Jeté-e-s à la rue par Coallia les migrants et leurs soutiens cherchent une solution.
Dehors sur le port il commence à faire froid. Il est décidé de retourner au gymnase Foch. Souvenez vous qu’il y a quelques semaines de cela il y étaient déjà, avant Tonnerre de Brest!

En remontant vers le centre ville les rues sont barrées car se déroule en ce moment une fête, hé oui c’est encore pendant une fête que les migrants cherchent un abri pour la nuit. Cette fois ci c’est la Déambule qui reçoit les étudiants à Brest!

L’installation se fait dans le calme et bientôt le gardien vient sortir les jeunes qui s’étaient installés dans le gymnase, les migrants et leurs soutiens y restent eux.

Ils vous souhaitent bonne nuit et espèrent vous voir demain, amenez votre bonne humeur, rendez leur visite peut-être pourrez vous les aider.

lien de l'article / http://www.galeresdebrest.fr/2012/09/21/brest-migrants-demandeurs-dasiles-retour-au-gymnase-foch/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

http://www.galeresdebrest.fr/2012/09/21/brest-migrants-demandeurs-dasile-encore-mis-a-la-rue-par-la-police/

Brest, Migrants demandeurs d’asile encore mis à la rue par la police.

Publié le 21 septembre 2012

police migrant

C‘est à peine 24 heures que les Migrants demandeurs d’asile ont occupé le gymnase Foch. Ce soir la police est venue les faire sortir.

La répression se durcie. Il s’agit de mettre les gens à la rue. Est-ce pour faire un exemple et rendre la ville de Brest non accueillante et empêcher le fameux appel d’air, celui qui ferais venir des milliers de gens chez nous ? Ici il s’agit de 9 personnes à loger !

C‘est incompréhensible ?