Ouvrir La Voix

Ouvrir La Voix est un documentaire sur les femmes noires issues de l'histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film est centré sur l'expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité «femme» et «noire». Il y est notamment question des intersections de discriminations, d'art, de la pluralité.

http://www.ouvrirlavoixlefilm.fr

OUVRIR LA VOIX

 Sortie en salles le 11 octobre

Ouvrir La Voix_Bande Annonce © Bras de Fer Production

 

Ouvrir La Voix est un documentaire sur les Afro-descendantes noires d'Europe francophone (France et Belgique) écrit et réalisé par Amandine Gay. C’est aussi le premier long métrage de la réalisatrice et, surtout, le résultat de près de trois ans de travail en autoproduction appuyés d’une campagne de financement participatif pour la phase de postproduction.

Ouvrir La Voix est un documentaire de création qui bouscule les codes du film d’entretiens. Pensé et réalisé comme une grande conversation entre vingt-quatre femmes noires de France et de Belgique, le film débute le jour où elles se sont découvertes noires, en contexte minoritaire, et se termine avec leurs aspirations pour le futur. C'est aussi un hommage aux artistes noires que la réalisatrice a rencontrées à l’époque où elle était encore comédienne, c’est pourquoi le film est ponctué de répétitions et de performances (burlesque, théâtre, etc.).

Ouvrir La Voix, est une œuvre qui permet de repenser l'universel à partir du vécu d'Afro-descendantes noires. Le film aborde certes la question des intersections de discriminations, mais il révèle aussi l’hétérogénéité et la grande diversité au sein des communautés Afro-descendantes, qu’il s’agisse du rapport de ces femmes à la créativité, à la parentalité, à la dépression, à la sexualité ou à la religion.

Ouvrir La Voix c’est aussi répondre à cette nécessité pour les femmes noires francophones de se réapproprier la narration. Ce film donne l’opportunité à celles qui sont habituellement racontées ou silencées, de se raconter et d’être en charge de leur représentation à l’écran.

C'est donc, enfin et surtout, une histoire de femmes puissantes et touchantes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.