AMANDINE GAY
Réalisatrice, Auteure, Chercheure
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 oct. 2017

Ouvrir la voix J-1 : David contre Goliath (mais ne vous trompez pas de Goliath)

Bienvenue dans ma chronique erratique de la sortie en salles d’#OuvrirLaVoix. Après 4 ans de larmes, de sueur et de sang, une obtention de visa d'exploitation encore inconcevable l'an dernier et la création d’une boite de production/distribution : Bras de Fer. Nous y voilà, enfin presque, il faut tenir jusqu'au 11 octobre. Ouvrir La Voix sort bel et bien en salles en France!

AMANDINE GAY
Réalisatrice, Auteure, Chercheure
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Me revoici après une nouvelle pause dû à ma très grande activité/bord du surmenage.

Car ceci est un message de "gestion de crise" !!!

Je vois les soutiens inconditionnels d' #OuvrirLaVoix s'énerver sur Twitter (à propos des horaires de programmation du film pour sa 1ère semaine d'exploitation). Et mes ami.e.s, vous vous trompez de cibles.

Ce ne sont pas les 9 exploitant.e.s de salles d'art et d'essai qui ont accepté de prendre le risque de distribuer, dès la 1ère semaine, un premier film, auto-produit et auto-distribué à qui vous devez vous en prendre. Au contraire, sans ces pionnièr.e.s, pas de sortie nationale pour Ouvrir La Voix. Les négociations de créneaux-horaires sont à l'avantage des GRANDES COMPAGNIES DE DISTRIBUTION de films. Plus les cinémas sont indépendants et "petits", plus ils sont à la merci de ces compagnies. En effet, bien que le CNC subventionne le cinéma français, ce sont tout de même les "gros films/blockbusters" qui font vivre les salles, y compris d'art et d'essai. Très concrètement, cela veut dire que lorsqu'une petite société de distribution, débarque avec un petit film, sa seule chance est que ce film soit bon et que des programmatrices/programmateurs lui donnent une chance dans leur grille. MAIS si un grosse boite de distribution veut s'assurer une bonne exposition de ses petits films et/ou films moins performants en termes d'entrées, elle possède une arme que Bras de Fer (malgré toute notre volonté et acharnement) n'a pas : la menace du retrait de blockbuster. Cela signifie que les grands distributeurs peuvent dire : "Si tu ne me mets pas le film X à 3 séances par jour et aux meilleurs créneaux ; quand le film Y (blockbuster) sortira, il ne sortira pas dans ta salle". Aucun.e exploitant.e n'a les moyens de s'assoir sur un blockbuster, donc si un film doit être décalé dans la programmation, ce sera en priorité un petit film comme le notre.

Donc si le fait que le film soit programmé (surtout à Paris/région parisienne) en journée vous choque, le meilleur moyen de nous aider est de sortir du boulot plus tôt, passer votre carte aux bornes même si vous avez déjà vu le film, dire que vous êtes malade ou encore sécher les cours avec toute votre classe pour aller voir le film EN JOURNÉE, AVANT LE 17 OCTOBRE!!!

NOUS AVONS UNE SEMAINE POUR FAIRE DES ENTRÉES ET NE PAS ÊTRE PUREMENT ET SIMPLEMENT BOUTÉ.E.S HORS DES SALLES.

Vous nous avez soutenu.e.s jusqu'ici, on vous demande donc un dernier coup de pouce : rameutez votre entourage et/ou faites de la grève un acte doublement politique en allant voir Ouvrir La Voix!!!

(Mais ne vous en prenez pas aux exploitant.e.s, d'avance merci)

11 Octobre SORTIE NATIONALE FRANCE

Aubervilliers (93) : Cinéma Le Studio 

Bordeaux (33) : Cinéma Utopia 

Grenoble (38) : Cinéma Le Club 

Marseille (13) : Cinéma Le Gyptis 

Montpellier (34) : Cinéma Utopia 

Paris (75) : MK2 Beaubourg et Quai-de-Seine

Paris (75) : Cinéma Saint-André-des-Arts 

Saint-Denis (93) : Cinéma L’Écran

Villeurbanne (69) : Cinéma Le Zola 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Macron pris au piège des symboles
Pendant cinq ans, le chef de l’État a tenté de construire le récit de son mandat par touches symboliques. Mais de l’affaire Benalla aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, ce sont d’autres marqueurs qui ont parlé au plus grand nombre et dessiné les contours de son exercice du pouvoir.
par Ellen Salvi
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Europe
Boris Johnson et le « partygate » : un scandale qui en cache de plus graves
Le chef du gouvernement britannique se démène pour éviter un vote de défiance contre lui. Au-delà de fêtes clandestines organisées en plein confinement, d’autres affaires ont terni sa réputation depuis deux ans, et montrent l’emprise du secteur privé sur sa politique.
par Ludovic Lamant
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre