Ouvrir la voix J-1 : David contre Goliath (mais ne vous trompez pas de Goliath)

Bienvenue dans ma chronique erratique de la sortie en salles d’#OuvrirLaVoix. Après 4 ans de larmes, de sueur et de sang, une obtention de visa d'exploitation encore inconcevable l'an dernier et la création d’une boite de production/distribution : Bras de Fer. Nous y voilà, enfin presque, il faut tenir jusqu'au 11 octobre. Ouvrir La Voix sort bel et bien en salles en France!

Me revoici après une nouvelle pause dû à ma très grande activité/bord du surmenage.

Car ceci est un message de "gestion de crise" !!!

Je vois les soutiens inconditionnels d' #OuvrirLaVoix s'énerver sur Twitter (à propos des horaires de programmation du film pour sa 1ère semaine d'exploitation). Et mes ami.e.s, vous vous trompez de cibles.

Ce ne sont pas les 9 exploitant.e.s de salles d'art et d'essai qui ont accepté de prendre le risque de distribuer, dès la 1ère semaine, un premier film, auto-produit et auto-distribué à qui vous devez vous en prendre. Au contraire, sans ces pionnièr.e.s, pas de sortie nationale pour Ouvrir La Voix. Les négociations de créneaux-horaires sont à l'avantage des GRANDES COMPAGNIES DE DISTRIBUTION de films. Plus les cinémas sont indépendants et "petits", plus ils sont à la merci de ces compagnies. En effet, bien que le CNC subventionne le cinéma français, ce sont tout de même les "gros films/blockbusters" qui font vivre les salles, y compris d'art et d'essai. Très concrètement, cela veut dire que lorsqu'une petite société de distribution, débarque avec un petit film, sa seule chance est que ce film soit bon et que des programmatrices/programmateurs lui donnent une chance dans leur grille. MAIS si un grosse boite de distribution veut s'assurer une bonne exposition de ses petits films et/ou films moins performants en termes d'entrées, elle possède une arme que Bras de Fer (malgré toute notre volonté et acharnement) n'a pas : la menace du retrait de blockbuster. Cela signifie que les grands distributeurs peuvent dire : "Si tu ne me mets pas le film X à 3 séances par jour et aux meilleurs créneaux ; quand le film Y (blockbuster) sortira, il ne sortira pas dans ta salle". Aucun.e exploitant.e n'a les moyens de s'assoir sur un blockbuster, donc si un film doit être décalé dans la programmation, ce sera en priorité un petit film comme le notre.

Donc si le fait que le film soit programmé (surtout à Paris/région parisienne) en journée vous choque, le meilleur moyen de nous aider est de sortir du boulot plus tôt, passer votre carte aux bornes même si vous avez déjà vu le film, dire que vous êtes malade ou encore sécher les cours avec toute votre classe pour aller voir le film EN JOURNÉE, AVANT LE 17 OCTOBRE!!!

NOUS AVONS UNE SEMAINE POUR FAIRE DES ENTRÉES ET NE PAS ÊTRE PUREMENT ET SIMPLEMENT BOUTÉ.E.S HORS DES SALLES.

Vous nous avez soutenu.e.s jusqu'ici, on vous demande donc un dernier coup de pouce : rameutez votre entourage et/ou faites de la grève un acte doublement politique en allant voir Ouvrir La Voix!!!

(Mais ne vous en prenez pas aux exploitant.e.s, d'avance merci)

11 Octobre SORTIE NATIONALE FRANCE

Aubervilliers (93) : Cinéma Le Studio 

Bordeaux (33) : Cinéma Utopia 

Grenoble (38) : Cinéma Le Club 

Marseille (13) : Cinéma Le Gyptis 

Montpellier (34) : Cinéma Utopia 

Paris (75) : MK2 Beaubourg et Quai-de-Seine

Paris (75) : Cinéma Saint-André-des-Arts 

Saint-Denis (93) : Cinéma L’Écran

Villeurbanne (69) : Cinéma Le Zola 

 

affiche-olvsmall

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.