Amaury.MARTIN
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mars 2020

JOURNAL D'UN CONFINÉ N°7 (une histoire, un autre point de vue)

Amaury.MARTIN
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le réveil fut difficile, hier soir, les heures se sont enfilées devant plusieurs vidéos sur internet. Je ne me plains pas de cet affrontement national contre un virus, cette quarantaine est plutôt reposante, d’ailleurs, j’esquive les dures journées de service au restaurant. Ce matin-là, en petit-déjeunant j’ai écouté une émission de radio pirate intitulée la vérité cachée. Un homme d’expérience distille les informations de masse au millimètre. Turlupiné par certaines de ces annonces, je négligeai la pendule, l’éclat des cloches ecclésiastiques m’extirpa de mes songes à onze heures. Ma visite chez l’infirmière libérale approcha, je dus me presser pour me rendre au cabinet médical.  Si cette blessure à l’œil droit ne fut pas si douloureuse, j’aurai probablement lézardé dans mon modeste studio.  Précipitamment, j’enfilai une chemise bleue, un jeans et ma veste. Une fois le nez dehors un soleil plein m'éblouit, pendant un instant j’eus l’impression d’embrasser l’été. À quelques mètres de ma voiture, je décidai de faire barrière aux premières suées caniculaire et plaçai mon manteau dans le coffre. 

Excédé par mon retard, j’accélérai lourdement sur cette route traversant verdure et bosquets. J’aperçus au loin l’entrée de la ville, à chaque mètre avalé le dessin d’un homme en bleu apparut. Quand la distance m’offrit une visibilité correcte, je m’écriai : « merde la maréchaussée ». Un homme rondouillard me fit signe de m’arrêter. Exaspéré par cette rencontre inattendue, je ne pus m’empêcher de me remémorer ma dernière confrontation avec les représentants de l’ordre. Ce samedi 24 novembre 2018, à Paris, le reflet de mon âme fut poinçonné par les représentants de l’état, mon œil en premier ligne devint défaillant. Une fois à sa hauteur, d’un ton crispé il me déblatéra le baratin habituel, sans aucune salutation il m’admonesta de lui présenter mes papiers d’identité.

Ma première intention fut de creuser mes poches, promptement je me souvins avoir déposé mes documents officiels dans ma veste. Le gendarme hagard, s’impatienta. Cette ridicule situation ne s’arrangea pas avec mon plaidoyer sur le désarroi sociétal, mais aussi l’asphyxie pandémique. Ces yeux se remplirent de haine et m’arrosèrent de médisance. En continuant mon exposé lyrique, je pris l’initiative de sortir de ma voiture afin de récupérer ma veste dans le coffre. Après quelques pas, mes souvenirs s’arrêtèrent, mon esprit s’évada dans les abîmes de l’inconscience.

A.M

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé