Les barbouzes du pouvoir ont-ils dérobé les ordinateurs des journalistes travaillant sur l'affaire Sarkozy-Woerth-Bettencourt ?

L'inspecteur Colombo enquête sur les RG © Tiotevalisse
L'inspecteur Colombo enquête sur les RG © Tiotevalisse

arton99.jpg?1177425422

L'ordinateur du journaliste du Monde Gerard Davet, qui enquête sur le scandale d'Etat Sarkozy-Woerth-Bettencourt, a été victime d'un cambriolage sans effraction, dans la pure tradition des barbouzes.(lien)(lien)

Parallèlement, l'ordinateur portable du journaliste du Point Hervé Gattegno, qui travaille aussi sur l'affaire Bettencourt, a été volé le même jour que celui de Gérard Davet, samedi 24 octobre 2006, au siège du journal (lien)

Et dans la nuit du 7 au 8 octobre 2010, des cambrioleurs se sont introduit sans effraction chez Mediapart et on volé deux ordinateurs, un disque dur externe contenant certaines données confidentielles (sur les actionnaires, la capitalisation de la société...) et toutes les archives de Mediapart depuis sa création. Et les deux cédéroms contenant l'intégralité des enregistrements effectués clandestinement au domicile de Liliane Bettencourt par son ancien majordome et dont la diffusion a lancé l'affaire, le 16 juin.(lien)(lien)

 

L'ordinateur de Gerard Davet contenant ses ébauches d'articles a été volé ainsi que, son GPS sur lequel sont enregistrés ses déplacements.

 

" La veille, le 20 octobre, Me Georges Kiejman, avocat de Mme Bettencourt, avait publiquement reproché à la juge Isabelle Prévost-Desprez d'organiser des fuites auprès de trois journalistes, citant Gérard Davet et Jacques Follorou du Monde, Hervé Gattegno du Point et les journalistes de Mediapart suivant l'affaire. Point commun de tous ces journalistes: leurs articles ont fortement déplu au pouvoir."

 

Gerard Davet, a aussi été victime d'espionnage illégal par la police privée(lien) (lien), dirigée par un proche (lien) de Nicolas Sarkozy , ayant valu à Michel Senat, un conseiller de Michèle Alliot Marie, d'être mis en cause et accusé d'avoir informé Gerard Davet sur l'affaire Sarkozy-Woerth-Bettencourt

Pour se couvrir, de la violation de la loi sur l'espionnage (lien)téléphonique, Hortefeux oppose le secret défense.

Un autre article de Gerard Davet a aussi fais l'objet de plaintes pour violation du secret de l'instruction visant à écarter la juge Isabelle Prevost-Desprez (lien) (lien) (lien) de ce dossier impliquant Eric Woerth, ancien Ministre du bujdet, et trésorier de l'Ump, Nicolas Sarkozy, son conseiller Patrick Ouart , Patrice de Maistre et d'autres protagonistes.

Le nom du Procureur de la République Philippe Courroye, apparait aussi dans des enregistrements.

Les communications téléphoniques personnelles de la juge Isabelle Prevost-Desprez ont été illégalement espionné.(lien)

Alors que le Figaro a écrit un article anonyme, pour disculper Nicolas Sarkozy d'avoir reçu des enveloppes d'argent de Liliane Bettencourt, en étant informé en temps réel de l'audition de l'ex comptable de Lilianne Bettencourt, par le pouvoir .

A ce jour, aucun vol n'est à déploré au journal le Figaro, et aucune plainte pour violation du secret de l'instruction, n'a été déposée contre cette organe de propagante de la droite, appartenant à la famille Dassault, devenue milliardaire grâce à l'argent de l'Etat français.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.