amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

1040 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mars 2017

L'opposant Jean Ping effectue un déplacement à l'intérieur du pays

amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les forces de l'argent !
L’opposant-Jean-Ping-en-tournée-depuis-le-1-mars-2017-l’insolence-de-l’argent

Libreville, lundi 1er mars 2017 - Alignement de voitures de luxe, les apparatchiks de la politique gabonaise vont en tourner conformément à ce qu'avait dit le candidat malheureux à la présidentielle du 27 aout 2016, M. Jean Ping : "je vais organiser une résistance au régime Bongo à travers tout le pays et dans le monde."  Au-delà du comportement empreins de duplicité dont s’affuble M. Jean Ping, au-delà des turpitudes avérées, l’utilisation du pouvoir de l’argent comme unique argument permettant à ce dernier de prendre le dessus sur les autres intervenants, et de mettre  à genoux un pays tout entier, afin de satisfaire une ambition personnelle n’est ni cautionnable, ni  démocratique.

Tournée Jean-Ping-le-1-mars-2017-Les badeaux attirés par le spectacle.JPG

Loin de toute retenue dans la débauche de luxe. C'est ainsi paré que les opposants gabonais vont à la conquête des populations démunies de l'intérieur du pays.  En regardant cette escorte de voiture de luxe se lancer en direction du nord du Gabon, on comprend mieux pourquoi ces gens regrettent le défunt président Omar Bongo Ondimba, pour eux, c'était le bon temps.  Peuvent-ils clairement indiquer l’origine des fonds qui a permis l'achat de ces voitures ?
On constate que la gestion de la misère était pour certains de ces prédateurs un outil de contrôle, de profit, de puissance et de cynisme envers les populations.

Jean-Ping-en-tournée-depuis-le-1-mars-2017-La caravane.JPG

Derrière les discours larmoyants et stériles, la légitimité des Gabonais à vouloir un changement quant à la gestion des affaires publiques, ne se retrouve nullement sous les déguisements des fausses intentions des élites dévoyées. C’est le temps, celui de la lutte contre la corruption. En conséquence, il faut en finir avec des politiciens corrompus et fourbes de tous les horizons, qui se sont enrichis durant des décennies de la misère qu’elles produisaient en toute impunité, tout en faisant semblant de la combattre.
Les anciens caciques du système devenus opposants se sont relookés, et utilisent la distraction sous couvert de grands sentiments pour cacher leur impudence. Le Gabon traverse des moments difficiles sur le plan économique et social connu de tous. On peut donc s'étonner, que ceux qui ont participé à la mauvaise répartition des richesses, cooptage et à la prédation viennent mettre sous le nez des populations déshéritées ce qu'ils les ont volés. Et en plus, sollicitent leurs soutiens !
On n’embellit pas une maison qui prend de l’eau de partout, on ne l’aménage pas, on la détruit. Des fossoyeurs de hier ne feront jamais rien pour faire entrer qui que ce soit dans une société juste et porteuse de semences pour l’avenir 

Jean-Ping-en-tournée-depuis-le-1-mars-2017-Les rutilants 4x4 de luxe

 Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

Le 02 mars 2017

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine