Les Gabonais résidents à Bordeaux ne veulent plus de DANYÈLE PALAZO GAUTHIER comme Consul

 

 

image001

 


Le consul honoraire de la République Gabonaise Mme DANYÈLE PALAZO GAUTHIER fait l’unanimité contre elle


Il y a des signes qui ne trompent pas, le déclin est bien à la porte de la fille d’Omar Bongo Ondimba. Plus rien ne lui sera épargnée. Quoique, a t-elle épargnée les gabonais dans son aveuglement à les dépouiller du moindre centime sans discernement, ni compassion avec de ce type personne? - Non, bien-sûr 


Jugée arrogante et loin des simples citoyens gabonais installés à Bordeaux, ces derniers lancent un appel au secours à Mr Ali Bongo Ondimba pour qu’il congédie Mme Danyèle Palazo-Gauthier. En effet, la mayonnaise n’a jamais pris entre celle qui fut imposée par le sommet et la communauté. on lui reproche particulièrement sa manière de gérer l'espace consulaire, sa condescendance, son irrespect et son éloignement des communautés  Gabonais surplace.

 

 

Le fait du Prince"


L'arrivée de Maitre Danyèle Palazo-Gauthier a déplu mais personne n’a osé se plaindre contre Pascaline Mferri bongo Ondimba. Contre mauvaise fortune bon cœur, les gabonais présents à Bordeaux se plieront à cette décision. Née le, 27 janvier 1952, cette ’Avocate est une amie d’enfance de Pascaline Bongo Ondimba.   Elle est spécialiste en droit de l’urbanisme et de la construction, en droit des successions, ainsi qu’en droit des affaires en France et à l’international.

Depuis de longues années, du fait de son amitié avec la fille  d’Omar  Bongo Ondimba, le nom de Mme Danyèle Palazo-Gauthier se trouve  sans cesse associé aux multiples transactions et ventilations  financières de cette dernière dans tous les domaines avec l'argent qu'elle détourne du Gabon.
- Caritatif :
La fameuse course cycliste « AMISSA BONGO »
Mme Danyèle Palazo-Gauthier consul honoraire de la République est également : deuxième vice-président  de la "Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba".

Professionnel :

Elle accompagne l’affairisme effréné et jamais rassasié de sa copine. Elle est au centre de la gestion de tous les biens confondus de Mme Pascaline Bongo. Conclusion : elle ne pouvait pas ignorer l’existence de "Delta Synergie"

On trouve  sa présence notamment à la gestion de la chaîne panafricaine Télésud. Même si ces derniers temps, on laisse entendre  qu’elle n’est plus vraiment celle qui décide en tout dernier ressort, n’empêche, son cabinet défend les intérêts  de Télésud. Et les fonds destinés à cette chaîne en provenance du Gabon transitent par son bureau du Luxembourg.

- Succession Omar BONGO

Elle fut  est l’une des avocates à qui fut confié la succession patrimoniale d'Omar Bongo. Etc…

 

 

"Delta synergie" a fait déborder le vase


Chacun marmonnait son ressentiment dans son coin jusqu’à ce que le journal Français Médiapart révèle l’étendue de la prévarication de cette machine infernal à faire du fric sur le dos des gabonais, l'Hydre à multiples têtes appelée "Delta Synergie"  et créée par  Madame Pascaline Mferri Bongo Ondimba.

Cette révélation  a réveillée le ras-le-bol contre Danyèle Palazo-Gauthier.   Quelques phrases qui en disent longues sur l’aigreur des gabonais envers la protégée placée à leur tête par Pascaline Bongo Ondimba : Elle était là à cause de Pascaline, qu’elle parte un point c’est tout. Elle a servie  de conseillère à son amie pour piller le pays et les gabonais, c’est bon…

Il faut virer cette femme de là, tempête un autre gabonais en colère : Qu’elle s’occupe de sa copine et de l’argent qu’ils ont volé au gabonais toutes ces années et qu’on nous mette quelqu’un qui nous considère un peu

Un autre renchérit : elle se comporte tellement avec nous comme si elle était elle aussi un "BONGO ONDIMBA". Quand elle s’adresse à nous, on doit juste dire "Oui et Amen"Les  gabonais ne sont pas le sujets des "Bongo Ondimba". Je vous jure, si elle est encore  là au moment de la présidentielle 2016, qu’Ali Bongo ne compte pas sur les gabonais de Bordeaux, au moins, c’est clair ici pour ça, etc…

Ecoutez-nous bien : Ce Consulat appartient et représente le Gabon et tous les gabonais, elle n'a rien a faire là, qu'elle dégage, on en a assez.  Sa copine Pascaline à des milliards à gérer, qu'elles continuent leurs affaires ailleurs. Ce Consulat, c'est le Gabon c'est pas un bureau privé de Pascaline Bongo



"DANYÈLE PALAZO GAUTHIER doit partir"


Qu’on ne vienne pas parler de xénophobie, ce n’est pas le cas ici. En se comportant comme tel un potentat Africain qui fait uniquement ce qui lui plait et n'écoute pas les doléances de ceux qu'il est censé servir, elle a laissée le fossé se creuser, construit un mur, peut-être qu'inconsciemment comme Madame Mferri Bongo Ondimba elle même, elles pensaient toutes les deux que les choses ne changeront jamais au Gabon.
Elle attendait que ce soit les gabonais installés à Bordeaux  qui viennent vers elle et pas l’inverse. Maintenant que sa protectrice a pris du plomb dans l’aile, chacun souhaite désormais son départ, c’est aussi simple que ça.

Cette femme ne fait pas son job de Consul Honoraire. Deux  exemples :
Au moment de la mise en place des premiers passeports biométrique, l’équipe partie à Bordeaux demande à Madame le Consul Horaire un bureau. Pour réponse, elle leur propose un bureau mais sous forme de location à un prix plus que prohibitif. La délégation déçue et surprise par cet agissement finira par louer elle même un bureau près de la gare  de Bordeaux à un coût moindre.

Un autre exemple, Sa collaboratrice directe, une dame d’Afrique du Nord. Si Madame le Consul pour la forme daigne parfois faire un petit fort de respect, sa collaboratrice ne s’embarrasse pas du tout de cela, elle envoie promener les gens sans égard. Elle a   froissé les susceptibilités de beaucoup de gens.

Rebelote : Au moment de la redistribution des passeports aux gabonais résidents à  Bordeaux, Madame le Consul Honoraire du Gabon refera à nouveau son cinéma.


Malgré tout, dans toutes ces récriminations, Il y a cependant, quelques individus qui disent du bien de Mme Danyèle Palazo-Gauthier, consul honoraire de la République Gabonaise à Bordeaux, ce sont quelques métis gabonais qui ont trouvés faveur à ses yeux.

Cette amie de la fille du défunt président gabonais  doit comprendre que les résidents gabonais de Bordeaux comme tout un chacun ont droit à la politesse de la part de leur représentant.
Monsieur  le Consul Général du Gabon France, Jean Louis KOMBILA qui doit la voir ces temps-ci  ne peut rester insensible à cet appel légitime et encore moins le chef de l’Etat Gabonais lui-même? Monsieur Ali Bongo Ondimba.

 

Si les gabonais de France avaient du courage, voici une femme qu’on doit assigner en justice, on apprendra surement encore des choses sur  la cupidité de Mme Pascaline Mferi Bongo Ondimba et de  l'ensemble de cette famille. Mr Roland Dumas, ancien président du Conseil constitutionnel Français, plusieurs fois ministre sous Français Mitterrand,  il a bien été assigné en justice dans l’affaire « ELF », pourquoi pas elle ?

 

Une insulte à la face de tous les gabonais résidents à Bordeaux


Qu'à même, on ne peut pas avoir accompagné le développement d'une holding montrueuse comme "DELTA SYNERGIE" et ne pas avoir des comptes à rendre, ni d'explications à fournir. C'est pas sérieux, il me semble que dans le cas des entreprises chimiques Allemandes qui avaient  accompagnées le régime "Nazi Hitler" dans sa folie destructrice, les responsables de ces structures ont été jugés et condamnées et certains groupes démantelés. Pourquoi ce qui est inacceptable ailleurs sous d'autres cieux est normal quand il s'agit du Gabon?


Affaire à suivre...



ANNE MARIE DWORACZEK-BENDOME

LE 19 JUIN 2015

 

Consul Honoraire de la République Gabonaise

 

Consul honoraire de la République Gabonaise à Bordeaux-Mme DANYÈLE PALAZO GAUTHIER

 

Deuxième vice-président la "FONDATION AMISSA" , au coté de Pascaline Bongo.

Danyèle Palazo-Gauthier-deuxième vice président  de la fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba

 

 

 

Qui est Madame Mme Danyèle Palazo-Gauthier consul honoraire de la République

Avocate - Maitre Danyèle Palazo Gauthier

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.