Sortir du confinement en 1 étape

L'heure est grave citoyens, aux armes, à la Bastille (lignes 1, 5 et 8), formez vos bataillons.

 

Tant que nous critiquerons le gouvernement (je suis ironique pour les antis et au 1er degré pour les pros) nous resterons confinés.

C'est ce qu'il faut comprendre de la communication ce 8 avril j'en ai bien peur.

Vous verrez quand il y aura toujours autant de cas déclarés après 1 mois de confinement c'est que soit on nous ment soit les gens sont cons.

Avec une période d'incubation de 5 jours et le tapage médiatique comment ont-ils chopé le virus ?

Remplacez corona par grippe dans les articles et vous comprendrez le monde de demain qui nous attend.

Donc à dictature soft contestation soft, la coupe de cheveux, les goûts vestimentaires ok mais pas les décisions.

Force est en effet de constater que tant qu'il n'y aura pas d'opposition crédible et mobilisée en face du gouvernement il sera en position de nous assigner à domicile.

L'écologie avait bon dos maintenant c'est la santé, on comprend mieux les les climatosceptiques...

Je propose de remettre nos débats passionnants à plus tard et de nous focaliser sur une démarche commune de prise en charge de notre destinée avec comme point de départ la mise en place d'un gouvernement citoyen de salut public.

Nous fixons un ultimatum au gouvernement de nous fournir des lits des masques, des infirmier(es) (désolé), du fentanyl pour remplacer le shit (oula non là ça va vraiment trop loin mais on vous en donne d'office de toute façon).

Nous prêtons le serment de ne plus nous séparer avant d'avoir répondu au pouvoir par l'autoorganisation du peuple par le peuple.

Je vous invite à tousser à la tête de votre voisin comme cela nous serons tous immunisés dans 15 jours (c'est illégal et juridiquement c'est la prison... mais vous avez relevé le ton sarcastique il me semble).

Puis à reprendre les manifestations (après avoir déposé une demande à la préfecture on n'est pas des sauvages tout de même).

Mais je parle de manifestation pro gouvernement comme cela il se reposera sur ses lauriers pensant son travail accompli et sa réélection certaine, et pendant ce temps la nous lancerons une assemblée constituante populaire qui rédigera un ensemble de propositions qui seront débattues en dehors du cadre institutionnel établi pour lui conférer une authenticité.

Ces propositions seront votées, il reste juste à trouver un service fiable pour 40 millions d'utilisateur mais on devrait pouvoir techniquement à moindre coût.

1ere proposition, aucun citoyen ne peut être privé de sa liberté

2eme proposition, toute personne a le droit de circuler librement

3eme proposition nul ne peut s'immiscer dans sa vie privée

...etc

Vaut-il mieux vivre en bonne santé mais en esclave ou libre avec le risque d'attraper un gros rhume ?

Je sens en fait que je vais encore être tout seul sur ce coup, alors que je ne sors jamais de ma chambre en fait d'habitude...

Mais on commence à avoir une restriction de liberté pour de la sécurité.

Notre assemblée ne sert plus à rien remplaçons là par un texte clair et souverain.

Reprenons le pouvoir que nous avons lâchement abandonné par notre passivité.

Nous devrions avoir honte.

 

Voila mon sentiment.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.