Moratoire à Bretignolles

Le nouveau président de la communauté de commune nous redonne de l'espoir quand à l'arrêt de la gabegie et du mépris. Il se donne un an pour réétudier le dossier avec un nouveau comité et promet d'attendre l'issue des recours.

https://www.lereportersablais.com/port-bretignolles-vendee-une-nouvelle-donne-apres-lelection-de-francois-blanchet-a-la-presidence-du-pays-de-st-gilles/

https://actu.fr/pays-de-la-loire/bretignolles-sur-mer_85035/francois-blanchet-est-elu-president-du-pays-de-saint-gilles-croix-de-vie_34888621.html

Ce ne sont que des intentions mais elles sont assez claires, le projet de la honte devra attendre l'issue des recours devant le tribunal administratif car nous sommes dans un état de droit et une démocratie.

Restons tout de même vigilants, il est question de remettre en question le projet délirant de marina qui a déjà engagé des millions en dépenses de communication depuis 20 ans au frais du contribuable.

Pour le président sortant ce serait quand même dommage de ne pas pouvoir ruiner la région définitivement, alors que c'était si bien parti. Il se dit triste et en appelle à la dignité, ceux qui connaissent le personnage apprécieront.

Enfin ce sont à priori les intentions de changement de méthode qui ont su convaincre les autres maires de la communauté.

« J’ai toujours soutenu le projet de Port Brétignolles, mais c’est désormais trop hasardeux, il faut se donner le temps de la réflexion et soutenir des projets au profit des plus vulnérables. je prévois in moratoire, l’attente de la fin des recours et éventuellement un référendum. »

Donc nous serons bientôt fixés, cette reprise en main semble un tournant politique au vu des enjeux de contestation qui se cristallisent autour de ce funeste projet.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.