Motif impressionniste

Il faut respecter les lois et ne pas se déplacer sans son attestation, comment contourner cela ?

Un arbre, le voila le motif impérieux, je l'attendais ce moment. J'ai été bien élevé mais j'ai fais une entorse au règlement (1km, 1 heure). Je me suis fondu dans le décors muni de mon attestation mensongère, j'ai préparé mes arguments pour les policiers, seuls heureux du confinement.

Pour être sûr de ne pas être contrôlé je me suis mis sur mon 31. J'ai alors compris que c'était mon meilleur déguisement quand à 20m un contrôle musclé se déroulait comme dans un film. Je ne sais pas ce que faisais cette personne qui semblait attendre l'équipage sagement. Seul puis plaqué au mur et fouille au corps , terroriste ou simple procédure ? Impossible de savoir, et tous les regards autour de moi semblaient indifférents. Une deuxième patrouille fonçait sur les lieux. Fascinant mais culpabilisant, devais-je sortir mon téléphone pour zoomer ? Non la mission d'abord, j'avais promis un cliché d'arbre, il ne restait plus beaucoup de feuilles, le soleil s'était fait désirer... J'ai utilisé la vieille technique : "un jeune à capuche" me suis-je dit, c'est bien pratique le mépris...

Je me souviens avoir eu tellement de mal moi-même à comprendre qu'être dans la rue à une certaine heure ou à un certain endroit était l'assurance d'un contrôle, pas besoin de caméras, les fenêtres sont de vraies traitresses. Maintenant avec un peu de cynisme je comprends malheureusement mieux la psychologie de la société dans laquelle je vis et ses habitants.

Le motif le valait bien, et en tant que flâneur j'étais déjà suspect.

Une fois à l’abri du parc, la complicité se ressentait, tous unis, tous regardés de travers.

La dignité en bandoulière, sans s'attarder mais prenant la pose pour montrer qu'on étaient là pour l'instant.

S'arrêter, admirer, s'asseoir, prendre le soleil, s'enlacer, bouquiner.

Quelle extravagance tout de même, un vrai jardin des délices.

Les statues nous appelaient à la contemplation.

A cet instant j'ai eu la révélation.

Je vais créer une auto-entreprise.

Acheter un cachet et l’apposer sur cette fichue feuille.

Profession : photographe d'arbre

img-20201105-162430
img-20201118-112807

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.