Biaiseurs et biaisés

Que nous apprennent les biais cognitifs ? Qui biaise qui ?

 

Que nous apprennent les biais cognitifs ? 

L'humain sapiens serait, nonobstant la diffusion du savoir à grande échelle, toujours enclin à des automatismes ridicules comme retenir plus facilement le N° de téléphone d'une personne qu'il apprécie plutôt que d'une personne qui ne jouit pas de cette préférence.
Correction faite par quelques impulsions électriques et c'est réglé il ne fait plus le distinguo, voila qui prouve ce que l'on se tue à vous expliquer, en dépit de vos déficiences cognitives.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/une-region-cerebrale-responsable-d-un-biais-cognitif-de-memorisation_151149

On peut retourner ce regard vers l'inquisiteur en partant du principe que ces "biais" sont notre fonctionnement de base, et que leur interprétation nous révèle le système forcément artificiel de valeur en vigueur que nous tenons ainsi dire pour acquis en dépit de sa nature purement symbolique.

Ce que tente de nous faire avaler cette théorie c'est que ce n'est pas elle qui diffracte, c'est nous.

Les recherches scientifiques du 19eme siècle avait en effet été l'objet d'une tendance à faire de la science le souverain bien. 
Intention en apparence louable mais qui pour le coup ne rend pas hommage à cette science qu'elle prétend consacrer.
C'est un moine qui a fait des expériences sur des petits pois, ou encore Darwin et ses observations de l'évolution de la morphologie de becs d'oiseaux. Jamais ils n'ont eu l'idée de remettre en cause les dogmatismes et encore moins d'en créer , la seule autorité étant l'expérience, les hypothèses, et les questions restants en suspend.

Pour comprendre nos origines nous avons envoyé récemment des sondes dans l'espace pour ramener des échantillons météoriques d'acides aminés. C'est dire que nous en sommes concernant l'apparition de la vie sur terre à faire des observations, des hypothèses et à poser de nouvelles questions voila tout.  Toute vérité scientifique pourra d'ailleurs être réfutée c'est pour cela que l'on s'en tient à une méthode donnée et interrogative non définitive.

La vie et la matière inerte n'ont peut être plus lieu d'être séparées. Serait-ce cette image mouvante de l'éternité, sujette à d'infinies imperfections et variations?

Le problème posé par tout dogmatisme, pour en revenir à notre sujet, c'est qu'il pose une base sur un présupposé infondé, et ce qui est intéressant c'est de chercher où se retrouve ce genre d'argumentation fallacieuse. Dans les articles traitants des dérives d'opinions ou d'expression, de non alignement avec des instructions, dans le management, au gouvernement, chez les faiseurs d'opinion...

Toute la société de contrôle en use et en abuse. Il en est question au sujet des  recherches universitaires par exemple, coupables de dérives militantes, le tout dans un registre lexical de médecine de guerre en préconisant d'aller asticoter les chercheurs atteints de gangrène...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Asticoth%C3%A9rapie

On observera au passage que la médecine est une science puisqu'elle est dans le flou total, mais on n'ose pas la critiquer trop non plus par peur de ne pouvoir bénéficier de ses faveurs, soyons déférents.

C'est cette fausse conception de la science érigée ainsi en dogme et qui s'opposerait au passé et serait la lumière éclairant le peuple, une critique du scientisme a pourtant été énoncée, il revient par la fenêtre.

Ethnocentrisme quand tu nous tient!

Le terme biais s'entend d'une orthodoxie basée sur le fait que la science a éliminé les croyances alors que cette assertion est une affirmation d'une vérité qui serait absolue.

On notera que cette création d'une entité supérieure a ses gourous et cela s'explique par les avantages qu'une telle vision procure.

Une réfutation pure et simple de la vision humaniste qui nous ramène à l’obscurantisme qu'elle prétendra combattre.

Je vais me faire traiter de rationalo-sceptique et ça me convient tout à fait, du moins tout le monde aura compris que c'est toujours la médiocrité qui dirigera le monde, elle est plus rapide car ne s’embarrasse pas de principes.

Comme ce type avec un bonnet qui me fixe de biais depuis mon paquet de cigarettes. Ce regard inquisiteur je le lui retourne. Il n'y a que des pervers pour avoir tant d'insistance...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.