Un conducteur de bus RATP sexyphobe.

Un conducteur de bus RATP sexyphobe.

Un conducteur de bus RATP sexyphobe.

 

I - Prudence d'abord

Il ne s'agit pas de le (ou la) nommer ni de vouloir une sur-pénalisation mais de critiquer ce comportement précis et l'idéologie qui soutient une telle exclusive . D'autant qu'il n'est pas si rare.

Il ne s'agit d'ailleurs même pas de savoir l'exactitude précise des faits, à ce stade.

 

II - Refus de principe ensuite.

Ce qui importe c'est de s'opposer à la SEXYPHOBIE.

La sexyphobie est une forme de sexisme contre les femmes.

Elle est souvent d'origine intégriste religieuse, pas toujours. Un conservatisme de moeurs existe hors des religions

Elle peut être portée par les divers intégrismes musulmans comme par l'intégrisme juif haredim.

Elle peut être le fait des hommes comme des femmes.

 

III - Refus plus large : Pour aller plus loin hors du cas présent

La sexyphobie accompagne très souvent le sexoséparatisme

L'ensemble forme un contre-mouvement réactionnaire visant l'établissement d'un hyper-patriarcat

De Orban (catho culturel reac) à Erdogan (musulman integriste reac) on trouve une telle dynamique réactionnaire pro-hyperpatriarcale !

 

- A suivre manifestement

AELP

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.