SP - HFP : Couper la main gauche de l'Etat

SP - HFP : COUPER LA MAIN GAUCHE DE L’ETAT !

SP - HFP : COUPER LA MAIN GAUCHE DE L’ETAT !

Et pourquoi ne pas revenir sur l’arrêt Barel du CE de 1954 !

 

Le principe fondateur du droit administratif et au-delà des services publics est la distinction entre servir l’intérêt général (IG) et servir la logique du profit avant tout comme dans les entreprises privées capitalistes, y compris parfois au sein des coopératives pourtant plus particulières.

L’intérêt général est un élément nécessaire mais insuffisant car trop flou. C’est donc plus complexe. Le droit administratif n’est pas simple. Pas de critère unique disait le Professeur Rivéro il y a bien longtemps.

Mais gardons le critère de l’IG en lien avec la formule de Bourdieu : « Main gauche de l’Etat » à propos des services publics (leur déploiement partout, pour tous et toutes sur tout le territoire, y compris pour les peu solvables).

Comme depuis 1954 (Arrêt Barel) on peut avoir des communistes (ou des lepenistes) dans l’Administration. Ces fonctionnaires sont tenus comme les autres à des obligations, dans le service mais aussi hors du service. Les HF de gauche ont une façon différente d’appliquer la loi et les ordres que les HF de droite car il y a des marges de manoeuvre.

 

I - La main droite de l’intérêt général dans l’Etat

 

Servir l’intérêt général peut certes se comprendre sous le figure du « ruissellement » (1) et donc du service au 1% d’abord ainsi qu’aux multinationales. L’argent va au peuple-classe ensuite. C’est là la compréhension de la « main droite de l’Etat » (Ministre de droite et fonctionnaires neutres mais plutôt de droite dans l’interprétation). Je l’entends (hors service) sans problème même si je ne la partage pas.

 

Condition : Le ruissellement doit évidemment être effectif et non pas être une idéologie complètement mensongère qui cacherait la prédation contre le peuple-classe au profit du 1% . Ce qui est une certaine réalité du néolibéralisme récent. Un ruissellement détourné n’est pas un ruissellement mais une fuite des capitaux au sein du 1% mondial . Un ruissellement détourné voit ses fonds monétaires partir dans les transferts internationaux des FMN ou des STN ou dans les paradis fiscaux. Des flux importants. Certains le savent mieux que moi. Ce n’est plus défendable au titre de la « main droite de l’Etat » honnête.

 

II - La main gauche de l’intérêt général dans l’Etat

 

Servir l’intérêt général, pour la « main gauche de l’Etat », ses Ministres et ses Hauts fonctionnaires (neutres mais plutôt de gauche) c’est se mettre au service des besoins sociaux des populations sur le territoire national. Ces HF ne servent pas d’abord les puissants, l’oligarchie mais le peuple dans toutes ses composantes. Il y a évidemment - de mon point de vue (de gauche) besoin de HF de gauche et très compétents.

Et l’idée selon laquelle M Macron voudrait les écarter semble inquiétante. J’espère que cela ne se fera pas. Mais on ne me demandera pas mon avis !

Christian Delarue

1)

La théorie du ruissellement veut que les riches ne soient pas riches au détriment des pauvres car ils redistribueraient par la consommation (marchands de piscines, marchands de bijoux, marchands de gros bateaux, marchands de 4X4, etc  en profitent) et ils investissent (ce qui leur rapporte plus que ce qui est investi). Ce n'est clairement pas une "théorie" de justice sociale ou d'égalité sociale mais une théorisation de légitimation de la liberté entrepreneuriale et patronale exercée dans la logique d'accumulation du profit .

Cette théorie, avec l'image du cours d'eau qui descend fatalement vers le bas - mais pas partout en bas (mauvaise diffusion et beaucoup de rétention en haut et de pertes en cours de descente) - est ancienne mais elle apparaît massivement dans le débat public dans les années 1980 avec Ronald Reagan et Margaret Thatcher les prédateurs néolibéraux, casseurs de syndicats, casseurs de RTT, travaillistes pour autrui, exploiteurs maximalistes !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.