ENTREPRISOCENE : Daniel Bachet et les finalités de l’entreprise

ENTREPRISOCENE : Daniel Bachet et les finalités de l’entreprise - Entreprisocène - ère de la grande entreprise depuis le milieu du XIX ème siècle - issu de recherche sur Anthropocène et Capitalocène.

ENTREPRISOCENE : Daniel Bachet et les finalités de l’entreprise

Entreprisocène - ère de la grande entreprise depuis le milieu du XIX ème siècle - issu de recherche sur Anthropocène et Capitalocène.

XX

Entretien avec Daniel Bachet sur les finalités de l’entreprise - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées

Daniel Bachet, professeur émérite de sociologie à l’Université d’Evry-Paris-Saclay et chercheur au Centre Pierre Naville, milite depuis longtemps pour que l’on distingue entre l’entreprise et la société commerciale et que l’on utilise des outils comptables permettant de faire exister la première, en lieu et place de l’actuelle focalisation sur le profit et la valeur pour l’actionnaire. Il a accepté de répondre à nos questions pour présenter son dernier livre, Reconstruire l’entreprise pour émanciper le travail (Uppr, 2019), qui synthétise ses recherches et esquisse des pistes qui mériteraient de retenir davantage l’attention, dans un moment où l’on s’interroge à nouveau fortement sur les finalités de l’entreprise.

suite sur

https://www.nonfiction.fr/article-10175-entretien-avec-daniel-bachet-sur-les-finalites-de-lentreprise.htm

XX

http://amitie-entre-les-peuples.org/ENTREPRISOCENE-Daniel-Bachet-et-les-finalites-de-l-entreprise

 

Crise modèle K, ou courbe du désastre avec bifurcation en K - Amitié entre les peuples

Crise modèle K, ou courbe du désastre avec bifurcation en K provient indirectement de « La stratégie du choc. La montée d’un capitalisme du désastre » de Naomi Klein . The Shock Doctrine : The Rise of Disaster Capitalism est un essai socio-politique altermondialiste publié en 2007

 


http://amitie-entre-les-peuples.org/Crise-modele-K-ou-courbe-du-desastre-avec-bifurcation-en-K

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.