Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité

Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité

Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité

Le MRAP tient à assurer Azzédine Taïbi, maire de Stains (93) de sa solidarité suite aux menaces de mort qu’il a reçues pour avoir inauguré une fresque en hommage à Georges Floyd et Adama Traoré portant l’inscription « contre le racisme et les violences policières ». Cette fresque avait été inauguré le 18 juin dernier et avait provoqué la colère du syndicat de police « Alliance ». Elle a été vandalisée le 4 juillet et restaurée depuis.

Aujourd’hui Azzédine Taïbi reçoit des messages et des appels téléphoniques avec des insultes comme “sale bougnoule, sale arabe, retourne dans ton pays”, ainsi que des menaces de mort. Pour le MRAP, cela est intolérable.

Aujourd’hui Azzédine Taïbi reçoit des messages et des appels téléphoniques avec des insultes comme “sale bougnoule, sale arabe, retourne dans ton pays”, ainsi que des menaces de mort. Pour le MRAP, cela est intolérable.

Azzédine Taïbi précise « à travers mes prises de position, je ne fais que défendre la démocratie, nos institutions et les valeurs de la République » et précise que « les violences policières n’incriminent pas l’ensemble des policiers ».

Le MRAP, comme la Ligue des Droits de l’Homme, Amnesty International ou le Défenseur des droits, a lui aussi à de nombreuses reprises dénoncé les violences policières où qu’elles se produisent, en France, aux États-Unis ou ailleurs sans pour autant que cela incrimine l’ensemble des policiers.

 

http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-MRAP-assure-le-Maire-de-Stains-de-sa-solidarite

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.