Mila est accueillie à la Mosquée de Paris - MRAP

Mila est accueillie à la Mosquée de Paris par le MRAP - II - Après "Insultes répétées et menaces contre Mila : stop ! de Christian Delarue MRAP Rennes et CN du MRAP

Insultes répétées et menaces contre Mila : stop !

Christian Delarue Mrap Rennes - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/Insultes-repetees-et-menaces-contre-Mila-stop

Mila est accueillie à la Mosquée de Paris


Le MRAP se félicite que le harcèlement sur les réseaux sociaux ait subi une nouvelle sanction. Onze des participants à la meute qui poursuit Mila depuis des mois par les insultes et les menaces les plus graves ont été condamnés par la justice. Lutter contre ce fléau que devient la haine en ligne est un axe important du combat du MRAP.
Mila avait répondu dans un style, certes très vif, à des menaces dont elle était l’objet de la part d’un internaute, au nom de la religion. Cette réponse a déchaîné un flot de haine et de menaces où se mêlent le sexisme, l’homophobie et l’intégrisme religieux. Elle est contrainte depuis de vivre recluse et protégée.

Elle a exercé sa liberté d’expression, y compris son droit au blasphème, en dénonçant la religion musulmane, mais sans jamais s’en prendre aux pratiquants de cette religion. Elle vient de confirmer cette distinction en acceptant l’invitation du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz. Il l’a accueillie chaleureusement et lui a offert un coran en déclarant : « "La mosquée de Paris est un lieu ouvert à tout le monde. On veut lui montrer réellement ce qu'est l'islam". Elle-même a insisté sur son "plaisir" pendant cette "visite amicale".

Le MRAP combattra sans relâche tous les amalgames.
- Ne pas confondre les dénonciations par des personnes d’une religion ou de l’athéisme qui sont légaux et le délit que constitue la détestation des pratiquants ou de personnes refusant toute pratique religieuse.
- Ne pas confondre les personnes intégristes et intolérantes  avec celles qui vivent sans haine en se réclamant de telle ou telle croyance.
C’est la leçon que Mila et le recteur de la Mosquée de Paris nous ont donnée.

Paris le 9 juillet 2021

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.