Le refus d’une République bonapartiste des riches

Le refus d’une République bonapartiste des riches

Le refus d’une République bonapartiste des riches

http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-refus-d-une-Republique-bonapartiste-des-riches-Christian-Delarue

Ce qui a poussé, avec la vigueur que l’on sait et les obstacles policiers qu’on vu face à eux, ce sont les Gilets jaunes, autrement dit la France d’en-bas décidée d’améliorer l’Etat social, qu’il répartisse mieux, qu’il redistribue mieux, d’améliorer aussi l’Etat démocratique. Il y a eu aussi un fort mouvement de jeunesse favorable à l’écologie. Autrement dit on a eu un ensemble de forces sociales, avec les syndicats contre la réforme des retraites a pousser sur plusieurs mois pour plus de social, plus de démocratie, plus d’écologie !

Ces mouvements ont pu s’abstenir ou se déplacer pour voter. En ce cas ils ont repoussé tout à la fois le RN et Macron (LREM) ce qui est une bonne nouvelle ! Bien sur, à droite, LR va être le parti du libéralisme économique matinée d’autoritarisme politique et de charge xénophobe contre les migrants (1). Il va se présenter comme la solution de droite pour les grands possédants et pour le maintien des institutions républicaines que l’on connait .

D’ou va venir le changement pour la justice sociale, fiscale territoriale et environnementale si ce n’est de celles et ceux qui y ont poussé hors des urnes et dans la rue jusqu’à présent ? La démocratie n’est pas qu’à regarder exclusivement du côté du dépouillement des votes ! Les syndicats et les mouvements de jeunesse vont avoir un rôle important à mener dans la période qui s’annonce. Plus sans doute que les partis de gauche ou écolos trop pris dans les logiques d’appareils !

Il faut s’attendre venant de droite, à de nouvelles attaques classistes et sans souci de l’écologie. La police sera mobilisée ! Mais on sait qu’une certaine gauche ayant abandonnée le socialisme pour un discours progressiste à géométrie variable (R Hue a soutenu Macron) peut s’y joindre, peut aussi menacer les intérêts du monde du travail salarié comme plus largement du peuple-classe . C’est que ces trahisons de la gauche n’en sont plus car cela dure théoriquement depuis 30 ans, depuis le congrès de l’Arche de 1991 (« le capitalisme borne l’horizon de notre temps » - Huchon) , abandon théorique et programmatique qui n’a fait qu’entériner alors une pratique politique d’austérité en 1983 et de renoncement au soutien des classes populaires !

Christian Delarue

1) Exemples qui distinguent cependant islam et islamisme :

- Xavier Bertrand contre « la poussée de l’islam politique en entreprise »

- Valérie Pécresse : « l’ennemi, c’est l’islamisme, lié à l’islam politique, cette idéologie qui lave le cerveau de Français et de migrants et les pousse à prendre les armes contre la France »

- Laurent Wauquiez pour « un système de reconnaissance faciale ».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.