Le HDP, les élus du HDP ont besoin de notre soutien Que puis-je faire, moi?

Envoyer une carte postale aux députés emprisonnés en Turquie.

titre-mail

En octobre 2014, alors que les Kurdes opposaient une résistance farouche à l’offensive de l’État islamique dans la ville symbole et martyre de Kobanê, l’opinion publique mondiale exprimait sa solidarité avec l’héroïsme de ces combattantes et combattants qui affrontaient l’obscurantisme.

Dans le même esprit, les démocrates de Turquie et plus particulièrement le Parti démocratique des Peuples (HDP) lançaient, dans des conditions très difficiles, un appel à manifester. Nul n’ignorait en effet la complicité entre l’État turc et l’état islamique. La réaction du régime de RT Erdoğan fut terrible. Nombre de personnes trouvèrent la mort, victimes de la répression policière.

Le 26 avril 2021 s’est ouvert à Ankara le procès de 108 dirigeant·e·s du HDP qui surent se tenir debout, dans la dignité, pour défendre la liberté. Des député·e·s, des maires, des militant·e·s, qui risquent des milliers d’années de prison.

Parmi eux, des parlementaires comme Selahattin Demirtaş, dont la Cour européenne des Droits de l’Homme vient d’exiger la libération immédiate, Figen Yüksekdag, Pervin Buldan, mais aussi Gültan Kışanak, ancienne députée, maire métropolitaine destituée de Diyarbakir. Ces femmes et ces hommes mènent un combat courageux pour défendre les valeurs humanistes qui sont les nôtres au péril de leur existence. Nous sommes indéfectiblement à leur côté pour défendre l’universalisme des droits humains.

Chaque jour, la Turquie d’Erdoğan s’enfonce dans la destruction de la démocratie.

Elle vient d’engager une procédure visant à interdire le HDP et à priver 600 de ses membres du droit d’exercer une fonction politique, les empêchant ipso facto de former un nouveau parti.

Le HDP, les élus du HDP ont besoin de notre soutien Que puis-je faire, moi?

Et si chacun d'entre nous envoyait une carte postale aux députés emprisonnés avec ce simple mot : "Tekerlek sonunda dönecek" (et la roue finira bien par tourner) en écho au titre du livre de S. Demirtaş : " Et tournera la roue "  

Ou "Gün gelece devran dönecek" (Le jour arrivera, le destin changera)

Ça ferait du "bruit dans Landerneau", dans le landerneau des prisons turques … et ailleurs!!!

Vite : une carte postale (un beau paysage) un timbre-poste (1.50€) avec vos nom et adresse (facultatif mais utile pour créer un lien).

A QUI ENVOYER UNE CARTE POSTALE ?

  Selahattin Demirtas

Le 22 juin 2014, il est élu vice-président du Parti démocratique des peuples (HDP) avec sa colistière Figen Yüksekda .Il est président du groupe parlementaire de ce parti à la Grande Assemblée nationale de Turquie où il a été élu en 2007, député de Diyarbakir, réélu en 2011, député de Hakkari, et en 2015, député d'Istanbul.

Candidat en 2014 et 2018 à l'élection présidentielle contre Recep Tayyip Erdogan.

Arrêté en novembre 2016 dans le cadre des purges menées par le président Recep Tayyip Erdogan, il est officiellement accusé de « diriger », « soutenir » du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et « faire la propagande » de ce parti.

Détenu depuis 2016.

 Adresse

Selahatin Demirtaş

Edirne F Tipi Cezaevi

B1-36

Turquie

  Figen Yüksekdağ

Le 22 juin 2014, elle est élue vice-présidente du Parti démocratique des peuples (HDP)

avec son colistier Selahattin Demirtas.

Le 7 juin 2015, elle est élue députée de Van et siège à la Grande assemblée nationale de Turquie dans les rangs du HDP.

Elle est arrêtée chez elle à Ankara le 4 novembre 2016 pour des liens supposés avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Détenue depuis 2016

 Adresse

Figen Yüksekdağ

Kandıra 1 Nolu F Tipi Cezaevi

A3-15,

Kocaeli

Turquie

  Leyla Güven

Co-maire de Viran ehir et membre du Congrès des Pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l' Europe, elle est emprisonnée de décembre 2009 à juin 2014, à la suite d'une opération visant les personnalités politiques pro-kurdes.

Élue députée de Hakkari à la Grande Assemblée nationale de Turquie depuis 2019.

Emprisonnée en janvier 2018 pour avoir critiqué l'offensive de l'armée turque lors de la bataille d'Afrin.

En novembre 2018, elle entame une grève de la faim qui durera plus de 80 jours, pour protester contre l isolement imposé à Abdullah Öcalan. Le 25 janvier 2019, elle est, pour raison de santé, remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire avec une interdiction de quitter le territoire.

Arrêtée à nouveau en juin 2020, elle est déchue de son mandat de député.

Le 21 décembre 2020, elle est condamnée à 22 ans et trois mois de prison pour appartenance au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et diffusion de propagande terroriste.

Détenue depuis décembre 2020

Adresse

Leyla Güven

Elazığ Kadın Kapalı Cezaevi

D-10

Koğuşu Elazığ

Turquie

  Çağlar Demirel

Elle est arrêtée et mise en détention avec plus de 100 autres militants du BDP en octobre 2011 en raison d'une enquête sur les activités de l'Union des Commutés du Kurdistan (KCK). Elle se joint à une grève de la faim pour protester contre les conditions de détention d'Abdullah Öcalan.

En Juin 2015, elle est élue députée de Diyarbakir et devient vice-présidente du groupe parlementaire HDP.

Le 14 décembre 2016, elle est arrêtée et poursuivie pour appartenance à une organisation terroriste.

En juillet 2017, elle est condamnée à 7 ans et 6 mois d'emprisonnement pour appartenance à une organisation terroriste.

Détenue depuis décembre 2016

Adresse

Çağlar Demirel

Kandıra 1 Nolu F Tipi Cezaevi

A4-10,

Kocaeli - Turquie

  Gültan Kişanak

Elle connait la prison dès l'âge de 18 ans. Elle sera incarcérée en 1980 à Diyarbakir, durant deux ans, dans des conditions indicibles.

Elue députée de Diyarbakir en 2007,

Elue co-maire de la ville métropolitaine de Diyarbakir, en 2014,

Elue au bureau de la Fédération mondiale des villes " Cités et Gouvernements Locaux Unis" (CGLU). C'est en revenant d'une réunion du CGLU à Barcelone qu'elle est arrêtée et mise en détention en octobre 2016.

Le 1° février 2019, elle est condamnée à 14 ans et 3 mois pour" propagande et appartenance à une organisation terroriste".

Détenue depuis le 30 octobre 2016.

 Adresse

Gültan Kişanak

Kandıra 1 Nolu F Tipi Cezaevi

A3-15,

Kocaeli

Turquie

  Selçuk Mizrakli

Médecin ORL réputé, membre du DKT, il est, en 2017, arrêté et emprisonné durant 49 jours. Le 24 juin 2018, il est élu député HDP de Diyarbakir et, le 31 mars 2019, co-maire métropolitain de Diyarbakir. Il est arrêté et destitué 19 août 2019. Le 9 mars 2020 il est condamné à une peine de prison de 9 années, 4 mois et 15 jours.

Détenu depuis le 19 août 2019.

Adresse

Selçuk Mızraklı

Prison Kayseri

Bünyan Cezaevi

Turquie

  Îdris Baluken

Élu député BDP (Parti de la paix et la démocratie) de Diyarbakir en 2015.

Il est arrêté le 4 novembre 2016, accusé de diffuser de la propagande en faveur d'une organisation terroriste, et d'avoir commis des crimes au nom d'une organisation terroriste.

Libéré le 30 janvier 2017, il est de nouveau arrêté le 21 février. Le 4 janvier 2018 il est condamné à 16 ans et 8 mois de prison.

Détenu depuis février 2017

Adresse

İdris Baluken

Sincan 1 Nolu F Tipi Cezaevi

B11-32,

Ankara

Turquie

  Güsler Yldirim

En 2011, elle élue députée de Mardin, mais, détenue depuis le 26 février 2010 dans le cadre de l'affaire KCK, elle n'est pas autorisée à siéger au Parlement, ainsi que trois autres députés du BDP (Parti de la paix et de la démocratie). 3 janvier 2014, elle est libérée, faisant valoir ses droits qu'en tant que membre élu du Parlement.

En Juin 2015, elle est réélue députée HDP de Mardin. A nouveau arrêtée, elle est mise en détention le 4 novembre 2016 avec onze autres parlementaires du HDP.

En avril 2018, elle est condamnée à sept ans et six mois de prison pour avoir assisté en 2016 à des manifestations en opposition aux couvre-feux dans les villes à majorité kurde et aux services funéraires de combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Détenue depuis novembre 2016

Adresse

Gülser Yıldırım

Kandıra 1 Nolu F Tipi Cezaevi

A4-10,

Kocaeli

Turquie

  Abdullah Zeydan

Élu député HDP de Hakkari en juin et novembre 2015.

Emprisonné le 4 novembre 2016 et inculpé pour avoir assisté aux funérailles de membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et des Forces de protection du peuple (YPG).

En mars 2017, il rejoint une grève de la faim pour protester contre les conditions de détention. Il participe également à une autre grève de la faim pour protester contre les conditions de détention d'Abdullah Öcalan.

En janvier 2018, il est condamné à 8 ans d'emprisonnement pour "soutien" et " faits de propagande" en faveur d'une organisation terroriste

Détenu depuis novembre 2016

Adresse

Abdullah Zeydan

Edirne F Tipi Cezaevi

B1-36

Turquie

                                                                 Musa Farisoğulları

Élu député HDP de Diyarbakir aux élections de juin 2018.

A connu la prison en 2009, en tant que responsable provincial du DTP de Diyarbakir.

En Juin 2020, sa levée de l immunité parlementaire rend exécutoire la décision du 24 septembre 2019 de la Cour d appel confirmant les peines de prison de neuf ans pour "appartenance à une organisation terroriste armée".

Détenu depuis juin 2020

Adresse

Musa Farisoğulları

Diyarbakır D Tipi Cezaevi 

Turquie

  Ömer Faruk Gergerlioğlu

Médecin, militant des droits de l'homme, écrivain, journaliste. Il a joué un rôle actif dans diverses organisations et plates-formes non gouvernementales. Il a travaillé à l'Association pour les droits de l'homme et la solidarité pour les opprimés.

Élu en 2018 au parlement pour le HDP

Après avoir partagé sur Twitter un article intitulé «PKK: si l'État prend l'initiative, la paix peut être obtenue en un mois», accusé de propagande pour une organisation terroriste il a été condamné en 2018 à 2,5 ans de prison

Le 2 avril, la police a arrêté Ömer Faruk Gergerlioglu, qui avait été déchu de son statut de parlementaire le 17 mars,

Détenu depuis le 2 avril 2021

Adresse

Ömer Faruk Gergerlioğlu

Sincan 2 Nolu F Tipi Yüksek Güvenlikli Cezaevi

B-2-2-55

Ankara

Turquie

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.