Sister ne «balance pas ton porc», dénonce plutôt un système

Non, je ne balancerai pas ! Parce que chacun des termes de ce mot d'ordre va à l'encontre de son objectif émancipateur. L'émancipation ne se commande pas, elle se conquiert à plusieurs d'abord en dénonçant le système d'une oppression.

Sister, pour ma part, je ne vais pas obéir à ce mot d'ordre, je vais y résister, et le dénoncer. Non, ne je balancerai pas et j'aimerai que tu comprennes pourquoi.  Je préfère accuser, prendre ma parole hors de l'obéissance à un mot d'ordre - je me méfie des impératifs. J'aime le mot, reclaim, je lis les récits de celles qui racontent et qui nomment et désignent, accusent avec courage. Je repose me too, et je raconte.

Moi aussi, " me too" se répandent sur les réseaux sociaux américains, je préfère ce modèle. Il n'est pas victimisateur, il invite à chanter avec Aretha: Think.

Pourquoi inviter à l'obéissance quand il s'agit de désobéir aux coutumes et aux lois qui assoient une domination genrée, qui ne s'arrête pas au genre.

Pourquoi identifier une possession, "ton" dans ce qui ne peut se singulariser. Est- ce que le tort tort qu'on t'a fait, ne l'a pas été à l'encontre des anonymes que tu ne connais pas mais ont connu la même chose que toi. Chante avec Nina, avec Aretha. Respect, le tort qui t'est fait, c'est à leur chant qu'il est fait, à tes camarades.

Pourquoi animaliser une violence ? "Porc" ? N'est-ce pas avec ce genre d'anathème que se reproduit le système de toutes les violences dominatrices. Laissons nos amis porcins en dehors de nos histoires de familles. Mais quoi ! ce sont des Beauf, des Bôfs, des harasseurs, des violenteurs, des violeurs, je cherche encore des mots.

Sister, pourquoi nous encourage-t-on à la vulgarité. "Balance". La vulgarité, l'euphémisation, l'inexactitude ne font-il partie du système de toute oppression?

Sister, te reconnais-tu dans le geste d'une délation? Le courage de parler peut-il aller avec celui de toutes les lâchetés. La délation suppose un maître, le flic et la balance. Le terme est plein des pièges d'une relation policière. Une fois la décharge de ta rage effectuée, que te restera-t-il? Think, elle chante, elle raconte, elle divulgue, la honte, la tienne et la notre. Elle retourne la honte contre le système des relations personnelles qui l'ont provoquée.

Moi aussi, Sister.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.