Instrospection partagée de Voyageurs confinés. Madame P., maman et globetrotteuse

Penser l'"Ouvert", et empêcher la Peur de grignoter raison, réflexion, action et bouillonnement fécond. Alors, questionner, interviewer l'Autre, l'Alter. "Un", "des" dont le coeur vibre de découvrir ce qui lui/leurs est inconnu. Dont le "Mouvement" est le fluide nourricier, fleur de pissenlit s'égrainant sous l'alizé perpétuel d'où ne peut que fleurir la Vie.

    

Inde 2020 Inde 2020

 

     Ainsi, je vous propose ici le 2ème interview de cette série, cette fois en audio, toujours avec cette même idée de recueillir émotions, sentiments et opinions sur ce que nous expérimentons aujourd’hui, pour la grande majorité d’entre nous, placés ou qui étions placés «en quarantaine», dans cette nébuleuse et irréelle crise sanitaire. Et ce également à travers le prisme d'une personne qui, d’une certaine manière, est rompu à sortir de sa « zone de confort », expérimentant le fait d’être «Dans la Différence», j’entends par là d'être hors-de son lieu de naissance.

 

< N'hésitez surtout pas à rafraichir la page si certains audios ne marchent pas correctement, ça permet, même si cela reste bien aléatoire, de "relancer" l'audio. C'est un premier essai de cette façon-ci et il me semble que certaines choses seront à revoir pour la suite. >

 

  - Peut-être pourrions-nous commencer par savoir depuis combien de temps tu es «sur les routes» ?

Une voyageuse dans "l'âme"

     - Et qu’elles étaient (ou sont!) ta(es) motivation(s) à sortir de ton pays de naissance? Ou bien qu’est-ce qui t’attir(ait) dans l’idée de plonger dans une sorte d’« Odyssée du Mouvement » ? 

Repenser un "sytème ordinaire"?

"L'ordinairement Correct, les crédits, le travail, les vacances, et exhiber comme on réussit bien ..."

 

Etre "Libre" un peu

Le serpent qui se mord la queue

 

Il y a toujours une solution ...!

Se surprendre

    - Que ressens-tu, en tant que «voyageur(euse)», d’être, d’une certaine manière, «forcé(e)» de retourner dans ton pays de naissance, là où tu as grandit aussi probablement, et cela de part la situation sanitaire mondiale.
Et qui, en quelque sorte, t’enjoint poliment de rentrer «Chez toi», sans que de ton côté un «Chez toi» net ne se forme à ton esprit ...
( Et pourrait-on dire alors dire que «Chez toi» serait le «seul» pays (et ses citoyens) qui, dans cette situation de crise sanitaire, ne te mettrait pas dehors à un certain moment ?)

Etrange concept que le "Chez nous" /part1/

Etrange concept que le "Chez nous" /part2/

"Un drôle de bizarre truc" /part1/

"Un drôle de bizarre truc" /part2/

     - Comment perçois-tu la situation (sanitaire, mondiale, ...) actuelle, avec ta lunette, nourrie par le «Voyage» ?

"A situation grave, réponse bien peu consistante ..."

Petite histoire de la Peste à Damas ... à méditer !

Une presque dictature ?

Peur, délation et autres douceurs ...

     - Et enfin, comment visualises-tu «l’Après Corocoro», en lien notamment avec la facilité que nous avions «avant» de bourlinguer à notre guise ?

Un Après rose bonbon ?

Objective espérance ... /part1/

Objective espérance ... /part2/

Mais égale humanité ! /part1/

Mais égale humanité ! /part2/

L'économie grande gagnante ... /part1/

L'économie grande gagnante .../part/2

 

Merci à Madame P. pour son ouverture et sa bienveillance.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.