Les retombées du coronavirus sur le sport

La pandémie du coronavirus a créé une tourmente mondiale dans tous les domaines de la vie quotidienne. L’industrie du sport n’a pas été épargnée. Elle a subi de grands bouleversements qu’on peut se targuer de comparer à un cataclysme.

sport-1

Quelles sont les retombées de cette crise sanitaire sur le sport ? C’est ce que nous découvrirons dans cet article. 

Le report des grands évènements sportifs

Les acteurs du monde sportif sont eux aussi tenus de respecter les mesures plus ou moins drastiques qui sont en vigueur pour ralentir la propagation du Covid-19. Le sport est avant tout un jeu qui réunit plusieurs personnes. Les compétitions ne peuvent plus se tenir comme d’habitude. Puisque les rassemblements à partir d’un certain nombre de personnes sont interdits, les reports ont été prononcés. Aucun évènement sportif important n’a été épargné.

sport-2

Outre les championnats dans les différentes disciplines sportives, les grandes compétitions internationales prévues pour 2020 ont été reportées. Les JO d’été de Tokyo qui devraient se dérouler du 24 juillet au 9 août en sont un exemple. C’est la première fois dans l’histoire qu’un évènement grandiose comme les Jeux olympiques modernes est empêché par quelque chose d’aussi terrifiant. Le Championnat d’Europe de football EURO 2020, les jeux méditerranéens Oran, le British Open, les mondiaux d’athlétisme sont quelques autres exemples d’évènements sportifs majeurs qui ont été reportés. D’autres ont malheureusement été annulés tout simplement. 

D’énormes pertes économiques sont enregistrées

Dire que les conséquences économiques de la pandémie sur le sport sont inestimables est un euphémisme. En effet, c’est tout l’écosystème sportif qui est bouleversé. L’arrêt des compétitions et les stades vides ont entraîné des incidences financières majeures :

  • La réduction des recettes des clubs ;
  • La baisse des salaires des joueurs ;
  • L’annulation des contrats publicitaires et commerciaux ;
  • La baisse des entrées financières liée à la suspension des droits de diffusion ou droits de TV…

Nike et Adidas, les deux ogres mondiaux dans le domaine ont perdu plus de la moitié de leurs ventes. Les enseignes de fourniture d’accessoires comme le drapeau, le maillot, les produits de maquillage, les casques et autres pour les supporters sont aussi touchées. Il s’agit d’un vrai bouleversement économique. Plus alarmant encore, le coronavirus n’est pas encore maîtrisé. Son impact économique sur l’écosystème sportif continue de s’alourdir.

sport-3

On estime à 2,5 milliards d’euros le coût du report des JO de Tokyo. Pour une suspension de deux semaines, la NBA perd 400 millions d’euros. De même, l’arrêt des championnats de football et ligues européens aurait engendré une perte de 1,25 milliard d’euros.

Les dégâts économiques ne se limitent pas aux évènements et aux clubs sportifs. Toute la chaîne économique de l’univers sportif est impactée. On note au total plus d’une quarantaine de millions de sportifs et pratiquants licenciés. La majorité des employés du domaine se sont retrouvés sans emploi du jour au lendemain. Les fournisseurs, fabricants et équipementiers sportifs ont fait face à une chute drastique de leur chiffre d’affaires.

Les conséquences du coronavirus pour les acteurs sportifs sont extrêmement lourdes. La pandémie a totalement bouleversé les habitudes, contraint toutes les parties prenantes à repenser et à réorganiser leurs activités. Sur le plan économique, ce sont des milliards d’euros de pertes qui sont déjà enregistrées. Vivement que tout revienne à la normale et que la pandémie devienne une histoire à raconter aux futures générations !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.