ANDRE Ani
Abonné·e de Mediapart

303 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 déc. 2014

Profil de libriste.

ANDRE Ani
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

> Bonjour, tout d’abord, présentez-vous un peu.

Bonjour, c’est Pierre, co-fondateur de IndieHosters. Avec Michiel de Jong [0], nous avons créé indieHosters il y a 2 mois pour aider les
logiciels libres dans le nuages à toucher le grand public.

[0]: https://michielbdejong.com/

> Comment avez-vous découvert les logiciels libres ? C’était il y a longtemps ?

Ce devait être au lycée, je me rappelle graver des liveCD de
debian/ubuntu pour tester et/ou debugger mon ordi. A cette époque là, je
découvrais le PHP pour faire un site pour mon groupe d’amis (il est
toujours en ligne d’ailleurs, heureusement bien caché dans les fin
fonds du net  ).
J’ai toujours été attiré par cela. Mon principal attrait est le côté
politique de l’action. C’est cela qui m’a toujours fasciné.
En école d’ingé je me suis un peu plus plongé dans ces histoires. J’ai
commencé à découvrir Stallman, Eben Moglen, Benjamin Bayart..
En 2009, je commençai à me rendre compte qu’il y avait un problème sur
facebook, et je rêvais à un réseau social décentralisé[0]!
Mais finalement; personellement, je n’utilisais que très peu de
logiciels libres. Et ce n’est que dernièrement que je me suis rendu compte
qu’il était important de perdre un peu d’usabilité pour gagner en
liberté.

Ainsi depuis quelque mois, je progresse pour utiliser de moins en moins
de services propriétaires dans le nuage. Et c’est une véritable
satisfaction personelle. C’est comme un jeu, dans lequel on progresse
petit à petit. Et a chaque étape, on sait qu’on gagne en liberté!

D’ailleurs, avec des copains à lisbonne, on est en train de développer
un site pour aider les gens dans cette démarche aussi. Le titre est un
peu accrocheur: J’ai quelque chose à cacher [1].

[0]:

http://www.greenit.fr/article/materiel/serveur/sheevaplug-un-mini-serveur-linux-a-moins-de-5-watts

[1] :https://github.com/pierreozoux/ihavesomethingtohi.de

> Qu’est-ce qui vous a plus et qui vous a donné envie de vous impliquer ?

Je suis issu de la classe ouvrière, mon père est électricien et ma
mère secrétaire. Mais pour faire référence à Bourdieu, j’ai eu la
chance d’avoir des parents pour me faire la lecture étant enfant. J’ai
donc eu la chance de pouvoir faire de bonnes études (prépa/école
d’ingénieur). Ainsi, peut-être contrairement à mes petits camarades
d’école d’ingé, il m’était impossible de prétendre appartenir à une
autre classe. Et donc très tôt, dès le lycée, ayant de bons résultats
scolaires, j’avais du mal à m’imaginer travailler pour une
multinationnale. Mais j’avais aussi envie de pouvoir apporter ma pierre
à l’édifice.

Cela m’a pris du temps pour comprendre comment je pourrais me nourrir et
payer mon loyer avec ces idées. Peut-être aussi par manque de modèle
familliaux. Mais il y a deux mois, j’ai décidé de faire le pas!

> D’où vous est venu l’idée de IndieHosters, et pourquoi ?

Je me suis longtemps demandé si ma formation d’ingénieur télécom était
la meilleure pour pouvoir apporter ma pierre à l’édifice. Et il y a
quelques années, je me suis rendu compte que les médias étaient le
meilleur moyen de changer le monde. Et comme Internet est le seul média
indépendant où chacun peut lire et écrire, alors, cette formation était
parfaite!
J’ai longtemps été fasciné par l’autohébergement. Mais il est vrai
que la facilité n’est pas encore au rendez-vous. Ainsi, lorsque j’ai
rencontré Michiel en Juin, il m’a rapidement convaincu avec son idée
d’hébergement indépendant.

Et donc, oui, aujourd’hui, je pense que le meilleur moyen d’aider les
gens est de leur proposer de l’hébergement de logiciel libre.

> L’auto-hébergement est plutôt « en vogue » depuis la fameuse conférence de Benjamin Bayard « Internet libre ou minitel 2.0″ (http://www.fdn.fr/internet-libre-ou-minitel-2.html ). Et avec la très bonne initiative de Framasoft Dégooglisons internet (
http://degooglisons-internet.org/ ), les choses vont avancer encore. Que pensez-vous de tout cela ?

Oui, l’auto-hébergement, et la redécentralisation du net est la seule
solution aujourd’hui pour lutter contre la surveillance de masse. Et c’est important aussi pour nos libertés. Il ne peut y avoir de
democracy sans vie privée. Mais on peut aller plus loin en disant: Il ne peut y avoir de démocracy sans auto-hébergement!

Quelque part, avec IndieHosters, on se classe comme auto-hébergement car notre réseau repose sur la facilité de migration entre ses
hébergeurs. Il est facile de migrer d’un héberger à un autre. Mais demain il sera facile de migrer de son hébergeur vers son serveur à la
maison ou dans le nuage.

C’est peut-être pas de l’auto-hébergement pur et dur, mais c’est sur le
chemin. Une action en devenir pour nos utilisateurs.

> Et comment voyez-vous l’avenir d’internet ?

Je suis un utopiste et optimiste, sinon, j’arrèterai tout de suite et YOLO

Au delà d’Internet, la philosphie du libre est en train de faire du
chemin dans notre société. Le numérique, dans toutes ces formes, est en
train de conquérir le monde, dans tous les domaines. Le modèle vertueux
de l’open source et aussi du libre contamine tout ce qu’il touche (même
sans licences héréditaires  ).
Je pense que même nos chèrs dirigeants commencent à comprendre. Les
gens aussi, et même si ce n’est pas encore parfait, il y a une prise de
conscience. Les mentalités évoluent, les usages aussi. Cela ne veut pas
dire qu’il faut relacher les efforts, mais on est sur la bonne voie.
Aujourd’hui, on peut vivre de ces activités, donc j’espère que des gens
quitteront leur emploi pour venir travailler avec nous!

> Avez-vous d’autres projets pour l’avenir ?

Je vais d’abord me concentrer sur IndieHosters. Je pense que c’est
important et il y a beaucoup de travail. Ensuite, il y a deux choses qui me fascinent.
Premièrement, reprendre le contrôle sur les algorythmes de
recommendation et de classement de l’information. (si vous avez loupé,
je vous recommande ce document sur la politique de l’algorythme[0])
Un outils pour gérer ses flux d’informations entrants, mails, rss,
twitter… et les ordonner. Plus de détails sur GitHub [1].
Ensuite, il y a la bataille du Quatified Self. Quelque part, on a
presque perdu la bataille du réseau social, mais il ne faudrait pas
perdre celle du soi quantifié. Il faut savoir que ces montres
connectés, c’est une saloperie, car elles se connectent à des serveurs
d’entreprises privées! Il faut qu’on développe des alternatives libres
avant que le grand public les adoptent, c’est trop important. Mais
c’est déjà presque trop tard… Si vous ne connaissez pas déjà, je vous
recommande bitalino [2], un arduino pour les signaux corporels. Ils
sont les seuls à ma connaissance à offrir un serveur libre.

[0]:

http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-politique-de-l-algorithme-2014-05-10

[1]:

https://github.com/pierreozoux/ideas/blob/gh-pages/README.md#information-management

[2]: http://www.bitalino.com/

> Le mot de la fin, pour donner envie de rejoindre le mouvement du libre, et de l’auto-hébergement ?

Il ne peut y avoir d’auto-hébergement sans libre, et donc
Il ne peut y avoir de démocracy sans libre

> Merci beaucoup d’avoir accepté de répondre à cette petite interview.

Merci à toi!

ANDRE Ani

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras