André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

148 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juil. 2022

Actualités: tentative vouée à l’échec

de rompre une lance.

André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Selon le seul principe directeur de ces billets: SECRET DE POLICHINELLE,  LACONISME,  je brûle toutes les étapes, que je valide toutes, consentant à tout, ne disputant de rien, et vais droit au but: il existe AUSSI un harcèlement sexuel, hétérosexuel, d’origine féminine, à partir de positions de pouvoir; ou dans des situations de type « complexe de madame Putiphar ». J’en connais quelques exemples à titre personnel, dont l’un déboucha sur un procès tranché, au bénéfice de la victime masculine, par la condamnation de la coupable féminine, harceleuse et diffamatrice, les deux ensemble. Durus est hic sermo: c’est dur aux oreilles de plusieurs, en ce moment. Je serais curieux de savoir combien d’affaires de CE type sont aujourd’hui à l’instruction, par-devant la justice, ou à la discrétion d’un cabinet privé. Je risque un chiffre: zéro. Le viol d’un homme par une femme est difficile à documenter, pour toutes sortes de raisons; et quasiment impossible à prouver. Si les parois d’un ascenseur pouvaient parler, on en entendrait de belles. Mais, à cet égard, dans les discours qui se tiennent  en ce moment,  une certaine  hypocrisie est également de la partie. Le désir sexuel est un complexe de complexes, un agencement dont la lisibilité est, pour tout le monde, extrêmement difficile. Dans ce complexe, des canons, très variables dans le temps, de désirabilité d’un homme pour une femme; mais très souvent, des jeux de pouvoir; non seulement du côté masculin, mais aussi, dissymétriques (comment? c’est l’objet du roman), du côté féminin; SI, et seulement lorsque pouvoir il y a, bien entendu; ce qui réintroduit une grande disparité de fait: mais c’est là que réside l’équivoque: ce n’est  pas une disparité en droit. Toute économie libidinale est d’abord une économie; et une économie peut être profondément déséquilibrée et injuste. L’erreur du moment actuel est de faire croire qu’une telle injustice bénéficie toujours aux hommes. Ce n’est pas vrai. Post-scriptum: la solution au problème des tentatives de séduction qui tournent au cauchemar pour l’une des parties, ou pour les deux, c’est encore, dans sa discrétion et son efficacité, la société marchande qui nous l’offre: les « sites de rencontre ». Bene, benissime, comme disent les médecins chez Molière. Une solution plus ancienne, c’est l’amour, c’est à dire: toujours les mêmes réponses, toujours les mêmes questions. Et la sagesse des nations prétend que l’amour est rare.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES