André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

126 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mai 2022

Les dix étapes

dans l’art de garder la vache. Dix peintures de K’uo an/Kakuan, Ch’an/Zen de l’école Lin Chi/Rinzai; CUT-UP Dhyâna, pour changer les idées.

André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

I.- À la recherche de la vache: Elle ne s’est jamais égarée et à quoi bon la rechercher…Elle est perdue…Le désir de gagner et la peur de perdre brûlent comme du feu… …II.- Il découvre les traces de la vache: /Son muffle atteint le ciel, rien ne peut le cacher. III.- Il voit la vache: Il trouve le chemin en prêtant l’oreille…(C’est là, mais ce ne peut être distingué séparément)… …IV.- Il attrape la vache: …il trouve que la vache est dure à surveiller…/Quand tout à coup la voilà perdue dans un défilé impénétrable et plein de brouillard. V.- Il garde la vache: Quand une pensée s’ébranle, une autre la suit, et puis une autre - ainsi est éveillée une suite interminable de pensées…Les choses nous oppressent non à cause d’un monde extérieur mais à cause d’un esprit qui se déçoit lui-même. Ne lâchez pas la corde de ses naseaux… …VI.- Il rentre chez lui sur le dos de la vache: La lutte est finie, gain et perte, ça ne l’intéresse plus. Il fredonne un air rustique… … VII.-La vache oubliée, l’homme reste seul: …un son majestueux se fait entendre dès avant les jours de la création…Mais voici qu’il n’y a plus de vache… …VIII.- La vache et l’homme tous deux hors de vue: Toute confusion est mise de côté et la sérénité seule prévaut; même l’idée de sainteté est absente. Où est le Bouddha? où n’y a-t-il pas de Bouddha?… Une sainteté devant laquelle les oiseaux offrent des fleurs n’est qu’une dérision. Tout est vide, le fouet, la corde, l’homme et la vache… … IX.- Il retourne à l’origine, à la source: …il n’a jamais été touché par la corruption… Quand il ne s’identifie pas avec des transformations magiques, qu’a-t-il à faire d’artifices de discipline personnelle?  L’eau  coule glauque, la montagne trône violette. Assis à l’écart, il observe les choses qui changent. Revenir à l’Origine, être de retour à la Source - voilà déjà un faux pas!… /Assis dans sa hutte, il ne prend pas connaissance des choses du dehors, Regardez l’eau qui coule - où? personne ne le sait; / et ces fleurs rouges et fraîches - pour qui sont-elles?* X.- Il entre dans la ville, répandant le bonheur à pleines mains: La porte de son humble chaumière est fermée et les plus sages ne le connaissent pas. Aucun reflet de sa vie intérieure ne peut être saisi; car il va son chemin à lui sans suivre les pas des anciens sages. Portant une gourde il va au marché, appuyé sur un bâton il revient chez lui. On le trouve en compagnie de buveurs de vin et de bouchers. Lui et eux sont tous changés en Bouddhas. /Poitrine et pieds nus, il va sur la place du marché; / Couvert de boue et de cendres, comme il sourit largement! / Pas n’est besoin du pouvoir miraculeux des dieux, / Un simple contact de sa main, et voyez! les arbres morts se couvrent de fleurs.** ANONYME, des SONG, Xè-XIè siècles; texte original chinois et traduction anglaise dans M. D. S. SUZUKI, Essays in Zen Buddhism, Londres, 1927; traduction française de PAUL PETIT, sous le titre:  « École bouddhiste zen: « Les dix étapes dans l’art de garder la vache », adaptation française de Paul Petit », dans COMMERCE, Cahiers trimestriels publiés par les soins de Paul Valéry, Léon-Paul Fargue, Valery Larbaud, Rédaction et administration chez L. Giraud-Badin, 128 boulevard Saint-Germain, - Paris-VIè,  Été 1930, Cahier XXIV, pp. 171-194.  - Cut-up(parting words): A.B. - Ce même Cahier XXIV contient aussi, pp. 121-168, un chef-d’œuvre d’Ossip, orthographié Ossipe, MANDELSTAM, qui fait ici sa première apparition en français, LE TIMBRE ÉGYPTIEN, traduit du russe par D.S. MIRSKY et GEORGES LIMBOUR.  NdlR: *cf. Angelus Silesius;  **le Christ, le hakim, le Paracelse de Jorge-Luis Borges; pour un rapprochement hasardeux dans une perspective diamétralement opposée, cf. le conte tardif de Voltaire: Le Taureau blanc. Traduit du syriaque: Par Dom Calmet. À Memphis. M. DCC. LXXIV.  ABSTRACT. Résumé: Le désir de gagner et la peur de perdre brûlent comme du feu. Une sainteté devant laquelle les oiseaux offrent des fleurs n’est qu’une dérision. Cette dernière phrase a quelque chose de fascinant et de terrible. Pour lui, donc, saint François d’Assise, ce n’est pas encore ÇA…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Journal — Parlement
Les macronistes et LR préfèrent les amendes à la parité
Moins de femmes ont été élues députées en 2022 qu’en 2017. Plutôt que respecter les règles aux législatives, des partis ont préféré payer de lourdes amendes : plus de 400 000 euros pour Ensemble, et 1,3 million pour Les Républicains, selon nos calculs. Certains détournent aussi l’esprit de la loi.
par Pierre Januel
Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch