"Nous, habitants du bidonville du boulevard Ney"

Lettre des habitants du bidonville du boulevard Ney, 23 janvier 2017, signée par 146 adultes, soit les 2/3 des adultes du bidonville, lettre originale en roumain

Nous, habitants du bidonville du boulevard Ney,

Nous voulons rester ici pendant l'hiver parce que nous avons des enfants.

S'il vous plaît, laissez-nous rester ici jusqu'en mars-avril, nous n'avons pas où aller.

Nous nous engageons à garder le bidonville propre, à mettre des extincteurs...

Nous avons beaucoup d'enfants, nous nous engageons à prendre des mesures pour inscrire les enfants à l'école, certains sont déjà inscrits et ça se passe bien ! Nous sommes des familles qui veulent s'intégrer, nous voulons trouver un travail, inscrire nos enfants à l'école, avoir une vie meilleure, ne plus vivre dans la misère.

Nous voulons un lieu aménagé pour nos familles, pour une période plus longue. Ce n'est pas quelque chose d'impossible ici en France, car ça existe à Bobigny, Massy Palaiseau, Saint-Denis. Nous avons un projet depuis 2015, Les Bâtisseurs de cabanes, et nous voulons que ce projet de maisons en bois soit approuvé au plus vite, si c'est possible, pour ne pas nous retrouver à la rue avec nos familles comme l'an dernier.

Nous ne voulons pas que ça se passe ici en France comme ça s'est passé à Madrid, en Espagne, il y a maintenant quelques années. Ils ont expulsé les habitants d'un bidonville, les gens se sont retrouvés à la rue et un enfant a été écrasé par une voiture. Après cette tragédie la mairie de Madrid a donné un lieu aménagé (avec lumière, WC et douches).

Au nom de toutes les familles nous vous remercions.

Les habitants du bidonville du boulevard Ney, 23 janvier 2017

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.