L'accord du Gouvernement régional peut aller plus loin !

Brèves observations sur la Déclaration de Politique Régionale du Nouveau Gouvernement PS-MR-Ecolo de Wallonie

Accord de Gouvernement en Wallonie : PS-MR-Ecolo Accord de Gouvernement en Wallonie : PS-MR-Ecolo
La Déclaration de politique régionale de #GovWallonie est un premier pas qui va dans la bonne direction, si l'on tient compte de la difficulté du compromis lié au contexte de méfiance pré-électorale. Cela dit, elle reste néanmoins un catalogue d'intentions qu'il faudra juger sur pièce. D'emblée, on peut dire que dans ce catalogue, certaines intentions sont bonnes, d'autres moins, et quelques autres manquent.

  • En effet, certaines intentions sont bonnes, notamment les chapitres sur la création d'emplois, l'investissement sur le numérique, le soutien aux PME, la transition écologique, la sauvegarde des CISP, l'insertion des questions d'intégration et de lutte contre la discrimination à l'embauche incluse dans le chapitre "Création d'emplois".

 

  • D'autres manquent un peu d'ambition : la gouvernance, le contrôle des intercommunales, la mobilité en particulier la gouvernance des TEC, le parcours d'intégration en général, le commerce extérieur, etc. 

 

  • D'autres encore font carrément défaut : l'éthique et la transparence, le décumul intégral (mandat exécutif/député) et le contrôle des mandats publics ou parastataux ou fonctions dérivées ainsi que les rémunérations qui vont avec, le renforcement de la participation citoyenne, etc. Pourtant, dans ce dernier cas, le modèle de comité citoyen prévu à la BSCA est intéressant à cet égard et aurait pu être reproduit dans tous les OIP et les intercommunales d'une certaine envergure.

Pour résumé, le social et l'écologique dominent. L'empreinte libérale est présente mais pas assez forte et pourrait se rattraper peut-être via le casting gouvernemental, ce qui est moins sûr, ou plus probablement dans la mise en oeuvre des responsabilités qui leur seront confiées dans la mise en oeuvre de ce programme de gouvernement régional. On verra la combinaison de tout cela à l'usage.

Mais une chose est certaine : il y a clairement matière à s'interroger sur l'avenir du libéralisme politique dans ces conditions. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.