André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

197 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 déc. 2021

André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

Une notule d’entomologiste, de cramoisi vêtu*

à Hûlūlû, au fond des bois.

André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mon cher Hûlūlû. Sache, ô mon ami du fond des bois, qu’il y a ici beaucoup d’événements. Je viens d’achever ma tournée, et de finir ma ronde, dans ma carrée, pour m’en rendre un compte eggs-āāā, ainsi qu’à toi: et l’événement, souvent, est ce qu’on nomme une queue d’aronde. Or donc, voici. Le Z’m’-unhappy Hour ben Hure, je constate que la rue s’en soucie comme d’une guigne. Ça, c’est du français un peu vieillot. Autrement dit: s’en tamponne le coquillart; et ça, c’est de l’argot ringard. Je veux dire que les gens, ceux, dit Léo Ferré, qu’il ne conviendrait de connaître que disponibles, à certaines heures pâles de la nuit, n’en ont strictement rien à foutre, de cette chiaison à gueule de limace. Et notamment celles et ceux qui, avec courage et sobriété, en première ligne, ont assuré une continuité décente à la vie en société depuis le début de l’épidémie, les travailleuses et les travailleurs du peuple de France, et notamment, derechef, les travailleuses et les travailleurs immigrés et d’origine immigrée du peuple de France. Rien à foutre, de Z’m’Hour, dit La Hure. Ah...oui...ce malappris qui fait des doigts   « d’honneur »...Sur ce, mon cher Hûlūlû, je te remets à la sainte garde de Dieu. *{Vêtu comme James, et plus tard Stephen, Joyce}.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte