Un Repris de Justice sera-t-il le prochain Président de la République Française ?

Un Repris de Justice sera-t-il le prochain Président de la République Française ?

Un Repris de Justice sera-t-il le prochain Président de la République Française ?

Les fêtes à peine passées, revoilà les prophéties auto-réalisatrices des médias.  En effet, si les Français, selon un sondage Odoxa du samedi 2 janvier 2016, veulent de nouveaux visages à la tête de l'Etat, et donc ne veulent plus ni de Sarkozy ni de Hollande, et encore moins de Mélenchon, Dufflot ou Le Pen, c'est qu'il serait évident que Juppé serait plébiscité comme prochain président de la République française.

Ce raisonnement est fort curieux, car il considère qu'il n'y a pas d'autre candidat possible, et il admet également sans broncher qu'un repris de justice soit élu à l'Elysée en 2017. Car M. Juppé a bel et bien été condamné le 1.12.2004 par la Cour d'Appel à 14 mois de prison avec sursis et 1 an d'inéligibilité, dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.  Il a été condamné, cela devrait suffire pour que les Français l'éliminent de la compétition. Mais les médias, au service de leurs patrons, ont l'ordre de promouvoir Juppé.

Ils le déclarent donc "tête nouvelle".

 Tête nouvelle, Monsieur Juppé ? C'est bien vrai ça ?

 Les électeurs qui ont dix-huit ans en 2016 n'étaient pas nés lorsque M. Alain Juppé, Premier ministre de droite du président Chirac de 1995 à 1997, a mis dans la rue plusieurs millions de personnes contre la réforme des retraites. Décidément, non, M. Alain Juppé n'est pas une tête nouvelle.  Il a même été auparavant plusieurs fois ministre (Affaires Etrangères 2 fois, Budget, Environnement) et secrétaire général de l'UMP.

Est-ce qu'il est vraiment impossible de choisir un candidat avec un casier judiciaire vierge? En sommes-nous vraiment réduits à choisir un tricheur ? Un repris de justice ?

Eh bien NON,  car il existe une solution, c'est une tête effectivement nouvelle, M. François Asselineau, Président Fondateur de l'UPR, Union Populaire Républicaine, et dont le casier judiciaire ne mentionne, lui, aucune condamnation. C'est un haut fonctionnaire et homme d'Etat que 95% des Français ne connaissent pas encore.

 L'UPR est méconnue également de 95% des Français, pour 2 raisons :

 1. Les grands médias (chaines nationales de télévision et journaux ou hebdomadaires nationaux ) refusent de parler de l'UPR. Le Point a même refusé (tout simplement !) de nommer les candidats que l'UPR a présentés dans toutes les régions métropolitaines lors des régionales de décembre 2015. Eh oui ! Censure !

2. Lorsque quelques médias écrits parlent de François Asselineau, ils s'arrangent pour le présenter de manière malhonnête. Par exemple à ce jour samedi 2 janvier 2016 à 11:40, sa page Wikipédia France est un tissu de mensonges enveloppé dans quelques vérités pour donner l'apparence de l'objectivité. Pourtant l'article Wikipedia en allemand, lui est honnête... Alors ? Eh bien ! Il n'aura pas échappé au lecteur que les citoyens allemands ne votent pas en France !

Donc un article honnête sur François Asselineau serait nuisible à ceux qui veulent conserver le pouvoir.

En réalité, dire la vérité sur François Asselineau et l'UPR, et d'autre part lui garantir l'accès aux grands médias nationaux de télévision et de presse écrite dans les mêmes conditions que les autres partis, mettrait hors-jeu en quelques semaines, pour de longues années et peut-être définitivement le parti Socialiste, les Républicains et le Front National, tellement sont fortes et précises les analyses de l'UPR, et judicieux son programme ! Vérifiez par vous-même! Venez à nos réunions ! Ne vous laissez pas dicter vos convictions ni vos opinions ! C'est ainsi que nous pourrons envoyer un homme d'Etat intègre à l'Elysée en 2017, pour que Vive la République, et que Vive la France !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.