M. Eric STEMMELEN VEUT DESOBEIR AU TRAITE DE LISBONNE

== DESOBEIR AUX TRAITÉS EUROPÉENS ! Voilà ce que préconise M. Eric Stemmelen ==

== DESOBEIR AUX TRAITÉS EUROPÉENS ! Voilà ce que préconise M. Eric Stemmelen ==

 == Notamment à l’occasion de son ouvrage « Opération Macron »

== Ou prendre ses désirs pour des réalités ==

== Ou encore penser qu’il suffit de taper du poing sur la table pour que tous les problèmes disparaissent ==

 Tout d'abord je n'ai pas pour projet de commenter toute l'intervention de M. Stemmelen.

Je veux uniquement parler d'une seule de ses propositions : désobéir aux traités européens, c'est-à-dire au traité de Lisbonne. Il y a suffisamment à dire là-dessus pour que je me limite à cela.

Eh bien ! Il faut évidemment contester ce que dit M. Eric Stemmelen : S'il est vrai que le traité de Lisbonne est un carcan, il ne saurait être question de lui désobéir comme le recommande M. Stemmelen. Son propos à cet égard est totalement irresponsable puisqu'il ne pourrait pas être tenu par le chef de l’Etat.

 Quelle serait en effet la crédibilité de la France si elle signe un traité pour s’en affranchir à son gré ? Un traité a de la valeur seulement si les signataires ont confiance les uns dans les autres. En outre, M. Eric Stemmelen oublie de dire plusieurs choses :

 

  1. Si la France, par un coup de menton puéril, désobéissait aux traités européens, elle serait immédiatement traduite par ses partenaires et par la Commission devant la Cour de Justice européenne. Et il faudrait qu’elle paie les astreintes auxquelles elle serait à coup sûr condamnée. Donner un autre coup de menton en menaçant de ne pas les payer aurait pour conséquence de détériorer les relations de la France avec TOUS ses partenaires européens, sans parler de l’image déplorable que susciterait dans le monde une telle désinvolture. La France serait ridiculisée aux yeux de la planète tout entière.
  2. Le Président de la République, selon l’article 5 de la Constitution, est le garant du respect des traités. Comment dans ces conditions décider de désobéir aux traités ? Comment croire qu’un simple coup de menton suffirait à exnonérer la France de ses obligations ? Pourquoi la France devrait-elle imposer aux autres pays sa propre politique ? Il faut imaginer toute action en la généralisant : que se passerait-il si tous les membres de l’UE se comportaient comme M. Eric Stemmelen suggère que la France doit le faire ? Ce serait évidemment le chaos. Or le chaos peut être évité.
  3. Simple question de bon sens : il est de notre plus grand intérêt de rester en bons termes avec TOUS nos voisins européens. Dès lors, pourquoi sortir de l’UE en fracassant les murs alors qu’il suffit d’ouvrir la porte ? La porte, c’est l’article 50 du TUE. Personne jamais ne pourra reprocher à la France d’invoquer l’article 50 du TUE pour sortir de l’UE, puisque tous les pays membres l’ont cosigné. La France restera crédible aux yeux du monde en respectant le droit international. Le droit international, et le respect par tous de celui-ci, c’est la base absolue, faute de laquelle la paix est impossible.

 M. Eric Stemmelen dit qu’il faut revenir au Franc, c'est vrai, mais il faut pour cela sortir de l’UE.

 Les Anglais sont en train de le faire. Leur économie, contrairement à ce que prétend la propagande française, se porte très bien ! Et qu’on ne vienne pas dire que c’est le chaos pour mettre en œuvre le Brexit : si cela en a donné l’apparence, c’est parce que Mme Theresa May, ancienne Première ministre, était chargée de mettre en place un Brexit contre lequel elle avait voté. Conflits d’intérêts. Cette fois Boris Johnson a dit que le Royaume Uni sortira de l’UE le 31 octobre 2019. Il a ajouté « no If no But », c’est-à-dire « point barre ! ».

 Rappelons ici que les 2 ans de négociations prévus par l’article 50 sont un maximum. Mais il faut bien un minimum pour décider, comme dans un divorce, de ce qu’on fait du parlement européen de Strasbourg, jusqu’à quand les députés y siègent, jusqu’à quand la France émet des euros, à partir de quand par conséquent elle émet des Francs, que deviennent les fonctionnaires français qui travaillent à Bruxelles, quid de leur retraite, etc…, et enfin à partir de quelle date cesse de s’appliquer le traité de Lisbonne. C’est bien plus constructif et plus complexe que de simplement taper du pied comme un gosse immature qui veut désobéir aux traités, Na !

 == CONCLUSION (provisoire) ==

 Nigel Farage, président du UKIP, partisan et instigateur du Brexit, disait au parlement européen que les Britanniques seraient les meilleurs amis du monde avec leurs partenaires européens lorsque le Royaume Uni serait sorti de l’UE, alors qu’en y restant on se dispute sur tous les sujets.

A l’inverse, M. Eric Stemmelen veut se mettre à dos toute l’Europe et ridiculiser la France sur le plan international en donnant des coups de menton inutiles.

Dans ce cas, mon choix est fait : je préfère M. Farage à M. Stemmelen.

André Marchal, Charente-Maritime

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.