Andy Gorman
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juin 2019

Livre à découvrir: «Être Musulman en France» d'Asif Arif

Asif Arif est un avocat au barreau de Paris, mais également un conférencier sur la laïcité, l’islam ainsi que le terrorisme. M. Arif est également l’auteur du livre «L'Ahmadiyya : un Islam interdit. Histoire et Persécutions d'une minorité au Pakistan.» Cela va de soi qu'il est l’une des personnes les mieux placées pour parler du sujet «Être Musulman en France.»

Andy Gorman
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Asif Arif est un avocat français © Asif Arif

J’ai toujours été consternée par l’application et l’interprétation de la laïcité en France ainsi que l’islamophobie rampante dans notre pays. Je pense notamment aux actes islamophobes contre les mosquées, les micro-agressions venant de nos politiciens envers les musulmans français ainsi que le langage “de l’autre” utilisé dans le quotidien qui marginalise les musulmans.

Dans ce contexte, le livre d'Asif Arif est d’une importance primordiale. Son dernier ouvrage publié aux éditions de L’harmattan, “Être Musulman en France,” nous rappelle que la République n’est pas athée. Une leçon importante que les pseudos-défenseurs de la République française ainsi que des politiciens ont aujourd’hui oubliés. Surtout lorsque l’on prend en compte que comme la religion, l’athéisme est également une philosophie de vie. L’État français, en revanche, est neutre.

Asif Arif est un avocat au barreau de Paris, mais également un conférencier sur la laïcité, l’islam ainsi que le terrorisme. M. Arif est également l’auteur du livre “L'Ahmadiyya : un Islam interdit. Histoire et Persécutions d'une minorité au Pakistan.” Cela va de soi qu'il est l’une des personnes les mieux placées pour parler du sujet “Être Musulman en France.”

Sans aucune peur, Asif Arif attaque des sujets qui font polémiques en France comme le sujet du voile islamique, de “ne pas être Charlie,” de la représentation des musulmans dans les médias (généralement en tant que stéréotypes ambulants), de la laïcité ainsi que de la hausse des athéistes militants agressifs.

Il faut aussi regarder le contexte dans lequel ce livre a été publié. En France, les violences islamophobes, racistes et antisémites n'ont pas encore disparues bien que l'on soit en 2019. En effet, le Monde écrit au début de cette année que"le baromètre annuel de la tolérance (publié par la CNCDH) montre que le rejet des immigrés est lié à une aversion à l’islam parmi les personnes interrogées." L'islamophobie est en hausse dans le monde. En effet, il y a seulement quelques mois, 49 musulmans en Nouvelle-Zélande se sont fait massacrer à Christchurch par un Australien extrémiste.

“Être Musulman en France” est donc un ouvrage qui pourrait ouvrir les yeux à certains. Et l’on sait bien que dans le monde actuel, un livre qui aide à mieux comprendre les autres est la bienvenue. Bernard Godard dit dans la préface que: “Asif Arif est avocat. Il a embrassé cette profession avec la passion d’un homme soucieux de défendre son ami, son voisin ou son prochain.” J’irais jusqu’à ajouter que M. Arif protège avec passion notre République ainsi que les valeurs de la France qui sont “la liberté, l’égalité et la fraternité.”

Enfin, je dirais que son livre nous montre une France plus tolérante envers les minorités. Une France qui accepte la loi de 1905 comme la neutralité de l’État envers les religieux et non comme une guerre contre les religions.

Alors que certains ne font que diviser pour mieux régner, cela fait du bien de voir quelqu'un qui ait le courage de se mettre en avant pour réparer les divisions en France, pour protéger les libertés de tous les français. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Assurances : les résultats s’envolent, pas les salaires
Depuis plusieurs mois, des mouvements sociaux agitent le monde des assurances où les négociations salariales sont tendues, au niveau des entreprises comme de la branche professionnelle. Les salariés réclament un juste partage des bénéfices, dans un secteur en bonne santé.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier