Contrôles CAF la chasse aux pauvres est ouverte! ou les nouveaux Thénardier.

Une contrôleuse de la CAF:"certains de mes collègues sont des cow boys. Ils viennent surtout pour récupérer des indus..." ou les Thénardier de la CAF.

Une contrôleuse de la CAF, plutôt sympa ,pas très à l'aise c'est à noter, contrôle pour la deuxième fois en peu de temps un intermittent du spectacle. A regarder en video.https://www.youtube.com/watch?v=BGij9uUxV4M

Il est victime d'un "Data mining", un logiciel qui trie les dossiers "suspects": allocataires du RSA,de l'allocation logement, mères isolées, allocataires d'origine extra européennes....Les intermittents du spectacle sont aussi souvent ciblés.

Il doit fournir deux ans de pièces diverses, le montant perçu par sa fille pour un Service civique, bulletins de salaire etc. etc.

Elle ne réclame pas - c'est plutôt une anomalie- les relevés de compte bancaires. Mais lui demande quand même s'il a de "l'argent placé"!!!

arton6259

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se prend à rêver que des contrôles aussi pointus soient effectués sur les fraudeurs fiscaux. Cela permettrait peut-être de récupérer les 60 milliards de fraude fiscale!

Mais non, ce sont les plus précaires, les mères isolées qui sont contrôlés.

Et au final,  elle avoue que la plupart de ses collègues "sont des cow boys ... qui cherchent surtout à récupérer des indus"!. Pour se rassurer sans doute, elle affirme que ces pratiques ont disparu "depuis les années 70"...

Il suffit de lire mon témoignage du 25 octobre 2018, d'aller sur internet lire d'autres témoignages, de consulter le Rapport du Défenseur des Droits de Septembre 2017 pour s'apercevoir que les pratiques humiliantes et abusives, les enquêtes à charge et uniquement à charge, sans rigueur juridique, sont bien vivaces! 

D'autant plus que la CAF, pour un allocataire du RSA, peut récupérer des sommes sans tenir compte du reste à vivre légal (531 euros) plongeant ainsi les gens dans une misère noire!

Victor Hugo, reviens, un nouveau chapitre des Misérables est à écrire. Les Thénardier sont toujours là.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.