Dans le Morbihan, mauvais vent pour l’enseignement Public ! Les lobbys catholiques, soutenus par la droite locale, sont à la man

 

A peine les élections municipales passées, les vieux combats reprennent.

Deux nouveaux maire, l’un classé UMP à Ploermel, l’autre classé « Sans étiquette » à Elven, n’ont pas de plus grande urgence que de remettre en cause les projets d’établissements scolaires Publics, pourtant actés par le Conseil Régional de Bretagne et par le Conseil Général du Morbihan.

A Elven, c’est sous le prétexte d’un terrain de foot à préserver que le maire « sans étiquette » exige le report du projet du collège public. Pourtant, ce terrain proposé pour la construction a fait précédemment consensus et une proposition de remplacement par un terrain en gazon synthétique avait été faite par la précédente mairie. Cet emplacement satisfaisait aux exigences de proximité des installations sportives et des voies d’accès. Ce nouveau collège permettra d’accueillir plusieurs centaines d’élèves dans un périmètre sous pression démographique et de proposer un service de proximité aux familles en grande demande, le collège Public le plus proche –Questembert – étant totalement surchargé.Mais il risque bien sûr de faire de l’ombre aux écoles privées catholiques du secteur – Sant Joseph et collège Sainte Marie !

Gérard Gicquel, le nouveau maire, ancien élève des écoles privées catholiques de Saint Joseph et Lamennais à Ploermel, l’équipe municipale qui comprend en son sein plusieurs membres de l’OGEC Saint Joseph, plus préoccupés d’intérêts particuliers que de l’intérêt général, bloquent ce projet qui a pourtant déjà coûté 160 000 euros au Conseil Général du Morbihan.

Un nouvel emplacement impliquera une nouvelle étude – l’ancienne devenant caduque – donc de nouveaux frais pour les finances départementales, que devront supporter les morbihannais, un report du projet d’au moins deux ans qui mettra les familles et les jeunes en difficulté. Mais rien n’est trop beau pour le foot …ou pour l’école privée ?

A Ploermel, le maire récemment élu, Patrick Le Diffon,  s’était lui positionné contre dès l’annonce de la création du Lycée Public en décembre 2013. Au soir de l’élection, il était d’ailleurs chaleureusement félicité par le directeur du Lycée catholique de Lamennais comme le montre la photo ci-dessous…. !

Le combat ne fait que commencer !

Pour le directeur du lycée La Mennais Ihsan Jaafar (à gauche), « les Ploërmelais ont voté pour un vrai projet. Ils n'ont choisi ni la démagogie, ni le non-projet. Le lycée public ? Je n'ai rien à dire, on verra plus tard.»

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.