anne buchet
Rédactrice, photographe
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 déc. 2014

anne buchet
Rédactrice, photographe
Abonné·e de Mediapart

LE BAGNE DE LA LIBERTE

anne buchet
Rédactrice, photographe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au bagne de la liberté

On les croise à toutes heures du jour, voire de la nuit, les coureurs à pied tels des fugitifs cavalent sans se retourner, foulant le bitume des ponts et des chaussées, déferlant par milliers sur le macadam des villes comme des hordes de déchaînés. Mais qu’ont-ils à courir comme ça ?

Si comme moi vous vous êtes un jour demandé ce qui pouvait les animer et justifier leur abnégation à la sacro-sainte grasse mat’ du dimanche quels que soient les caprices du temps, je vous recommande de lire Le Bagne de la Liberté. Un essai singulier tant dans sa forme que dans son approche de la course à pied. Là où les coureurs-auteurs décriront dans des ouvrages de référence leurs sensations, prodigueront  des conseils, l’auteur Marc Desmazières, publicitaire, marathonien et écrivain, se livre, avec jubilation et humour, à une analyse contradictoire de la discipline. Discipline que s’imposent les bipèdes « Nikés », propres matons de leur bagne.

Hommage à Albert Londres, ses Forçats de la route et ses bagnes dénoncés mais également à Spinoza, son Ethique, et Dostoïevski, sa Maison des morts, qui servent ici la cause de ces fugitifs et tracent la ligne droite de la pensée de l’auteur qui narre le plus stupéfiant des trafics, celui d’endorphines.

Pour lui, bagnard de la liberté depuis 1976, courir engendre des paradoxes (addiction/ liberté,…) d’où cet essai dit « contradictoire », menant de la servitude à l’évasion de ses drôles de faux-fuyards qui se cherchent des faux-fuyants pour s’adonner à leur passion parfois non partagée.

On notera au détour de la page 109, le plus beau témoignage d’amour qu’un bagnard puisse faire à une « putain », celui d’un sportif qui « baise »  le Mont Ventoux. « Deux heures à te chauffer, à me chauffer, à embrasser ton corps, mètre après mètre, et à rêver notre abandon qui semblait toujours si loin, inaccessible. » La suite, je vous la laisse découvrir.

6 millions de fugitifs dans l’hexagone méritaient qu’on leur érige un monument : le bagne de la Liberté. Marc Desmazières, après 40 ans de réclusion, une condamnation à perpète et près de trois tours du monde dans le seul périmètre du Bois de Boulogne, multi-récidiviste en victoires de  championnats,  s’y est attelé construisant de ses mots fins et croustillants les murs invisibles de la plus grisante des cellules.

C'est par ici: http://lebagnedelaliberte.fr/

Marc Desmazières, Champion de France de Cross Universitaire par équipe en 1977 et  Champion d’Île-de- France de marathon V2 en 2009, est  l’auteur de :

En attendant que ma mère meure (Chronique aux Éditions de la Moulinette 2005) 

• Mauvaise Graine (Nouvelle, Grand Prix Plume d’Agence 2010)

Je vous salue Maris (Recueil de nouvelles aux Éditions Kirographaires 2011)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon