Le carrefour

Ça s’apaise Le grognement Du carrefour Sous un soleil pâle Il s’ébroue Comme un vieux cheval

Le carrefour

Ça s’apaise
Le grognement
Du carrefour
Sous un soleil pâle
Il s’ébroue
Comme un vieux cheval

Le soleil est monté si haut
Le soleil s’est montré si grand
Unique
Impitoyable
Egoïste dans l’azur

Ces ombres longues
Au matin
Au soir
Brisées des ombres de martinets

Ces ombres de midi
Chassée sans appel

Les branches aigües d’arbres
Souffrent d’une douleur aigüe
Transpercées par des rayons d’airain

La nature baisse la tête
Les chats se font rares
Les chiens tirent la langue
Attente et langueur
Tout étouffe
Tout étouffe, le souvenir même d’une pluie pleine
D’une averse grosse

Attente et langueur de la terre
Des plantes, des bêtes
Et même le toit rouge des maisons

Et puis
L’extrême
Le carrefour tord ses intestins sur le bitume
Dans la poussière
Entre des rejetons de peupliers
Et des herbes aventurières
Des pousses interdites
Comme une ruche aveugle
S’échange
Une folie d’homme
Sous une carcasse de métal
Des plots
Les barres de passages piétons
Les feux
Le rond point
Tout vient en trop
Pour ces paquets de nerfs explosés
Le monde griffe
L’humain mord
Traine sa bave jusqu’au chaussé
Et se noie
Dans un rouge grenat
Les autres sont toujours en trop
La sauvagerie s’empare du carrefour
Dans des vroums
Et des boums
C’est un orage sec
Qui s’abat alors
C’est une rage rêche
Une colère brute prisonnière dans un refus de toute réponse
L’âme humaine s’échappe dans la fumée des pots d’échappement
La poussière vole
Et tout devient gris

Enfin le vent réveille les arbres
Et la faune en son abri
Le chat sort dans les herbes
Le chien gratte ses puces
Une voiture freine à l’orange
Comme une épidémie
Le mal des ardents s’éloigne
La folie est remballée
La folie est remballée ???

Une autre fois
Il y aura match
Une autre fois
Il y aura révolte

Mais aujourd’hui tout est calme
A l’abri des feux tricolores
Le passant peut d’un pas calme
Traverser le carrefour.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.