Confinement, alcool et bolliwood

Confinement, alcool et bolliwood

Hamed est parti
Hamed est parti
Le quartier a perdu sa trace
Sa petite épicerie remplit d’enfants heureux des bonbons qu’il offrait généreusement
Les pigeons privés de riz
Les pigeons s’en sont allés
Ses amis aussi
Les vieux de la vieille se tassant à l’entrer pour causer sur la vie
Hamed connaissait mon addiction
Il ne me jugeait pas
Il l’offrait toujours un petit paquet de chips
Hamed était comme un des arbres de notre quartier
Comme un abri bus
Comme un feu de carrefour
Une nécessité à la vie du voisinage
A notre vie de quartier

Nous allions jusqu'à nier qu’il vieillissait
Qu’il se fatiguait
Hamed a vendu son commerce

Confinement
Réduire sa vie dans l’espace d’un appartement
La musique accompagne le jour
La télé la nuit
Empiler livres, jeu d’échec, puzzle, mots croisés, quizz
L’ennui semble invincible
Seul le soleil compte
Le soleil à la fenêtre
Faire que le printemps frappe à la porte
Vérifier les fonds du frigo
Compter les bouteilles
Le virus change notre quotidien
A l’exception du quotidien de l’alcoolique
Cette sensation de manque semble increvable
L’enfermement énerve l’esprit
Que l’on colle comme un enfant à des jeux de mains
Peinture ou tricot
User la bête
Détourner la bête
Ruser
La noyer dans les milles images d’un album
Lui faire prendre un bain
Négocier
Forcer l’attention dans l’espace d’une page
S’élever par l’écriture
Mais tel le chat matou ne dormant que d’un œil
La moustache toujours prête a s’éveiller
L’alcool effleure mes nerfs
Ma ligne de chance
Se déhanche dans le fond d’un vieux cognac
Tant pis pour le confinement
Il faut que j’aille à l’épicerie acheter mes liqueurs, mes ivresses

Heureusement la petite épicerie est de nouveau ouverte
Ce sont désormais des indiens
Maintenant on peut acheter lait de coco, banane Plantin , manioc
Clairement je dois adapter mes recettes
Chose nouvelle, la musique anime la boutique
Derrière la caisse dansent les bouteilles d’alcool sur des airs de bolliwood
Chose nouvelle que de boire en rêvant du Taj Mahal
Qu’a-t-il celui là ?
Oui
Rêver, c’est déjà ça….

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.