Les Handicapés, tout ce que l'on vous cache. Entretien avec une Fibromyalgique.

Bonjour à toutes et tous.

PREFACE DE L'HISTOIRE

 

Sans fioritures , je me propose d'écrire ici, petit à petit, sous forme de "nouvelle", l'histoire vraie de Michèle, 56 ans, atteinte de fibromyalgie grave,

Son parcours du combattant pour faire reconnaître sa maladie dite "rare", la descente aux enfers cautionnée par les consignes de restrictions budgétaires, les refus d'aide à domicile, les "erreurs" dans les décisions de la MDPH, dans les jugements qui suivirent, la non application des consignes BACHELOT sur cette maladie, le comportement des experts médicaux "aux ordres", le déni, la précarité qui s'installe.

Le témoignage n'a pas pour but de susciter la pitié, mais au contraire d'appeler au droit à la DIGNITE qui n'est toujours pas acquis, et d'éveiller la conscience citoyenne vers le RESPECT .

Mettre le doigt là où çà fait mal pour que CHACUN ne puisse ignorer ce que ce gouvernement réserve aux citoyens affaiblis qu'il balayent d'un revers de manche, ou assomment d'un coup de langue de bois.

Cette publication se construira petit à petit au fil des entretiens avec Michèle, qui tient a témoigner pour nous tous Citoyens:

le CAPITAL SANTE s'il est indirectement au CAC40 (allusion aux bénéfices des laboratoires pour H1/N1), ne produit que désintérêts (et non des intérêts) des gens qui nous gouvernent, pour ceux qui l'ont perdu!

 

Mais tout d'abord le contexte de ma colère et qui a motivé la rédaction de ce billet, et certainement plus tard d'un livre.

Ironie du prénom, c'est une déclaration de MAM à l'Assemblée Nationale qui fut l'élément déclencheur de la rédaction de l'histoire de Michèle Plusieurs Députés interrogeant la Ministre sur l'application des droits des Handicapés , le versement de l'AAH compte-tenu des restrictions budgétaires, et de la suppression de la Taxe professionnelle qui contribuait à alimenter les CAF, sa réponse nous a glacés, tant elle était contentieuse, dans le déni de la faiblesse des personnes en situation de handicap, et dans l'ABSURDE.

Je cite MAM qui donne sa solution pour alimenter l'AAH (allocation adutes handicapés)

"Monsieur le Député, vous avez raison l'AAH est UN DROIT. Si les départements défavorisés ne peuvent plus faire face à leurs obligations financières, il appartiendra aux Handicapés de saisir le Prefet pour faire appliquer ce droit"

Voilà bien à nouveau un déni et une absurde réponse de ce gouvernement. Pire qu'absurde, j'ai trouvé la réponse Assassine : assassinat annoncé de la dignité des handicapés, des plus démunis, du "petit peuple"

Avec Humour Michèle me fait remarquer : " MAM est plus handicapée que moi, il lui manque l'empathie, la pudeur : elle nous prend TOUS pour des imbéciles, ne réalisant pas qu'elle vient d'avouer ce qu'ils mijotent sur les aides sociales : LEUR SUPPRESSION".

"Tu me voies aller saisir le Préfet? et pour quoi faire en réalité, me battre contre mon Département? c'est encore un coup de scie sous la chaise de la décentralisation çà : et toujours diviser pour régner ; et puis je suis découragée, fatiguée, épuisée ; tu as bien vu ce que mes recours ont donné : du déni, un taux de 50 à 79% de handicap chichement alloué par une équipe pluridiscplinaire dont on ignore la motivation, alors que les médécins qui m'ont examinée fixaient un taux 85 voir 90%"

 

Dans une société tout est lié, on s'imagine que les incidents n'ont pas de rapports entre eux..parfois des plus anodins, et pourtant.. ils sont les éléments révélateurs, le bleu de méthylène d'une sale expérience qui se concocte dans de tristes officines.

Les scandales BETTENCOURT_&_CO révèlent bien que pour ce gouvernement, seul le grand capital a liberté absolue et possède passe-droit "impunité" à la constitution Française, à la Législation, à la CONSTITUTION.

Voici pour la Préface.

Pourquoi ne pas publier l'histoire en une fois me direz-vous? pour ne pas vous lasser d'une trop longue lecture, et que son histoire ne passe pas "aux oubliettes" trop vite.

A plus tard pour publication du chapitre 1 : "les beaux jours"

Anne N. Citoyenne militante pour le respect de la dignité humaine. (en collaboration avec Michèle)

 

Suite 1 de l'histoire :

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/anne-nymette/260710/les-handicapes-tout-ce-que-lon-vous-cache-entretien-avec-une-fibromyal

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.