Tous les centres de rétention s’appellent Mória

Les idées racistes se répandent, toute honte bue. L’idéologie fasciste aussi. Pour, peut-être, ne pas se laisser envahir par le désespoir quelques mots. Pour rester vivants, ensemble.

Mória ressemble à mourir. 

tout est cendres

les abris d’infortune

Lesbos, petit-fils du dieu des vents

où tournent les incendies

Douze mille sept cents réfugiés 

entassés

surveillés par la police et l’armée

chassés par les flammes

stoppés par les autorités 

et les milices

Mória, Lesbos

centre de rétention 

camp de concentration de désespérances

Anne Soy

14/ 09/2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.