Et mourir en mer

Combien de noyés encore ? Quand s’arrêtera notre barbarie …

Mon silence jette les migrants à la mer

Un jour elle régurgitera leurs cris

Jusque dans les rêves éventrés de nos enfants

Anne SOY

3/01/2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.