MANIFESTE DU 5 MAI 2018

Soyons réalistes, demandons ce qui est possible, exigeons la démocratie, résistons ensemble !

MANIFESTE DU 5 MAI 2018

Soyons réalistes, demandons ce qui est possible, exigeons la démocratie, résistons ensemble !

Préambule : Chaque citoyen a le pouvoir de s'exprimer et de contribuer ainsi au changement. Il n'y a a pas une vie qui vaille mieux qu'une autre. Tout le monde compte ou personne ne compte !

Nous, citoyens français, attendons de l’Etat et du gouvernement qu’il remplisse ses devoirs en regard des principes inscrits dans la Constitution du 4 octobre 1958 de la cinquième République française, à savoir : « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Article 2 du Titre premier « De la souveraineté ».

A ce titre, nous estimons que ces devoirs ne sont pas respectés :

En février 2017, le nombre de français en âge de voter était de 53 millions.

5,4 millions de français ne sont pas inscrits sur les listes électorales.

Si le vote présidentiel était obligatoire il y aurait donc 53 millions de votants. Et si l'on comptabilisait les votes blancs au même titre que les votes pour un candidat, comme c'est le cas en Belgique, les élections seraient réellement démocratiques.

En effet, le choix de dire « non » à travers les votes blancs, les votes nuls, les abstentions et les non inscrits, n'est pas reconnu par notre système électoral . Ainsi, notre choix se résume à un « oui » pour un candidat ou un autre mais si nous ne souhaitons aucun des deux, nous ne sommes pas entendus !

Mr Macron a été élu au 2ème tour, le 7 mai 2017, avec 20 millions 743.128 voix (43,61% des inscrits). Contre 10 millions 638 475 voix pour Mme Le Pen.

vote-01

Ne pas prendre en compte la majorité des citoyens français est anti-démocratique.

Il est temps de réviser ce mode de scrutin qui va depuis trop longtemps à l’encontre des fondements démocratiques défendus par la Constitution.

Le Président de la République n'est pas le Président de tous les français.

Le peuple n’est pas gouverné par le peuple !!!

La Constitution est le fruit d'un débat démocratique et doit être votée par le peuple.

 

Epilogue : « En Islande, lors de la crise financière mondiale de 2008, l'Islande se déclara en faillite et le gouvernement demanda aux citoyens islandais de rembourser la dette contractée par les banques islandaises privées vis à vis des banques étrangères privées.

Devant les protestations des islandais, le chef de l'Etat organisa la tenue d'un référendum en 2010 au cours duquel 93% de la population votèrent contre le remboursement de la dette.

Le peuple islandais rédigea une nouvelle Constitution et procéda à des élections selon un processus de démocratie participative.

Nous pourrions tous apprendre beaucoup de l'Islande, en déclarant haut et fort que le peuple peut reprendre et reprendra le pouvoir. »

Exigeons un mode de scrutin démocratique !

Anne CALLIZO

 

Traduit par VicFlame de Iceland's On-going Revolution

http://www.positivenewsus.org/editions/fal11/fal1105.html

Les chiffres cités plus haut sont disponibles sur : https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle-2017/(path)/presidentielle-2017/FE.html

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.