Nous sommes en train de nous habituer à l'intolérable

Je propose ici que nous inaugurions, avec cette citation qui fera date, un florilège de ce qui nous semble intolérable. A nous, humains, pas aux décérébrés et déshumanisés qui occupent les palais de la république. Des exemples tout simples, éloquents, en images. Le but, bien sûr, étant de montrer que non, nous ne nous habituerons pas à l'intolérable.

Voici mon image du jour.

Des clous déposés devant le hangar de l'association L'Auberge des Migrants à Calais. (source: La Voix du Nord)

clous clous

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.