Annie 974
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

2 Éditions

Billet de blog 21 mars 2012

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Chagos : des signatures pour se faire entendre

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a quelque part dans l'Océan Indien - au sud des Maldives, et à l'est des Seychelles - un archipel de 55 îles baptisé "Chagos". Ce territoire est administré par la Grande-Bretagne, qui en 1965 négocia l'expulsion de ses quelques 2000 habitants locaux en compensation de la décolonisation de l'Ile Maurice. C'est ainsi, que les Chagossiens furent forcer de s'en aller vivre à Maurice ou aux Seychelles. On leur accorda royalement une compensation financière pour les aider à s'installer dans leurs nouveaux pays.

Que fit la Grande-Grande Bretagne de cet archipel ? Une base militaire, installée sur la plus grande des ces iles - Diego Garcia - et ouverte aux Américains.

Depuis, les Chagossiens ne cessent de demander à retourner sur leurs îles -  îles revendiquées par Maurice.

Ainsi, plusieurs plaintes ont été déposées par le Groupe Réfugiés Chagos (GRC), qui a obtenu gain de cause en 2000 auprès de la Haute Cour de Justice de Londres. La déportation est alors déclarée illégale. Décision de justice qui a abouti à ... rien.  Les Chagossiens sont toujours empêchés de rentrer chez eux, par la création d'un parc marin de grande envergure - sans humain - mais dont la base militaire de Diego Garcia est opportunément exclue.

Cela va sans dire que la volonté Britanique de créer un sanctuaire marin dans l'archipel est interprétée par les Chagossiens -  et moi je les comprends - comme un prétexte pour éviter leur retour. 

Aujourd'hui, le GRC demande l'arbitrage des Etats-Unis qui occupent Diego-Garcia via leur base militaire. Pour que le dossier soit examiné, il faut 25000 signatures de soutien en 30 jours. Mise en ligne le 4 mars, il n'y a même pas aujourd'hui 5000 signatures. Aidons les Chagossiens à être entendus  en signant la pétition sur le site de la Maison Blanche. Il faut s'inscrire pour pouvoir signer. C'est très rapide : on ne demande que le prénom, le nom, le mail et le code postal. Et bien sûr valider le mail de confirmation. Puis signer. A vous de jouer !

Un peu de lecture :

 Addendum du 22 mars :

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte