Annie 974
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

2 Éditions

Billet de blog 22 avr. 2012

Alors Français, c'est vraiment ça que vous voulez ?

Je l'avoue, ça fait trois fois que je recommence ce billet. Je change de titre, je change de mots clé, je change de première phrase. Je suis énervée.Enérvée par le résultat de ce soir. Enervée par une partie de mes compatriotes qui donnent en les additionnant 45% à des projets de haines, de divisions, de stigmatisations. Déjà 20% à Lepen. La honte ! Et encore 25% à Sarkozy ? Mais comment est-ce possible ? Il y en a autant qui approuvent son lamentable bilan ? Je suis dans un pays d'aveugles ou quoi ? La politique de Sarkozy, elle a été bénéfique pour quel pourcentage réel des votants ?

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je l'avoue, ça fait trois fois que je recommence ce billet. Je change de titre, je change de mots clé, je change de première phrase. Je suis énervée.

Enérvée par le résultat de ce soir. Enervée par une partie de mes compatriotes qui donnent en les additionnant 45% à des projets de haines, de divisions, de stigmatisations. Déjà 20% à Lepen. La honte ! Et encore 25% à Sarkozy ? Mais comment est-ce possible ? Il y en a autant qui approuvent son lamentable bilan ? Je suis dans un pays d'aveugles ou quoi ? La politique de Sarkozy, elle a été bénéfique pour quel pourcentage réel des votants ? 1%, 2%, 5% ? Combien sont-ils ces ultra-riches à qui il a fait tant de cadeaux ? Et en regard, avec ses politiques de désengagement successif de l'Etat dans tout, combien en a-t-il mis dans l'embarras ?

Doit-on se préparer à redonner le pays à ce fourbe, qui est allé tellement chasser sur les terres du Front National qu'il en a fait doubler le score  ? C'est pour cela que les gens se sont mobilisés ? Ben mince alors ! Les bras m'en tombent !

On peut les remercier, les médiacrates, qui ont soutenu haut et fort les couleurs du Sarkozysme et raillé tout ce qui s'en éloignait. On peut les remercier, les grandes chaines de télévisions complices qui ont si bien servi leur maître. On peut les remercier les passeurs de plats, les interviewers qui n'interrogent rien. On peut les remercier : vous avez bien travaillé pour mener la France au KO. Parce que c'est là où elle va aller.

Des pauvres de plus en plus pauvres, du travail jusqu'à en crever : c'est cette société là que vous voulez ? Oh ! Réveillez vous les Sarkolâtres, la chaire à broyer du CAC40 pour la plupart vous en faites partie. Ce type a tout bradé, à commencer par nous ! Il ne respecte rien, ni personne. Il n'a de projet que de goinfrer toujours plus les mêmes.

La gauche vous fait peur ? Et bien moi, c'est vous qui me faites peur : cette France moisie de la haine et de l'envie. Cette France mitée, qui ne réfléchit plus et qui cherche à punir n'importe qui, n'importe comment, pourvu qu'on ait un coupable à conspuer. Ce premier tour 2012, il est encore pire que le premier tour 2002. Il est le signe de la victoire des médias aux ordres. Il est le signe de la victoire d'un débat empêché. Il est le signe de la victoire d'une diversité niée, effacée, balayée ! Honte à ceux qui ont permis cela !

Et bien moi, j'espère que quelque soit le gagnant de dans deux semaines - je ne peux plus écarter la victoire de l'autre, de cet être que je ne respecterai jamais et qui n'est pas François Hollande - j'espère que quelque soit le gagnant dans deux semaines, que les gens qui se sont retrouvés dans la rue ne disparaitront pas pour 5 ans. Ce n'est pas possible que ça se termine. On ne peut pas laisser faire ça. Bon sang ce que j'enrage ce soir. Comment dormir après ça ? Je n'y arrive pas. Je suis trop déçue, trop en colère. 

Et comme je ne sais pas comment conclure ce billet, je vais le faire simplement, par un point que voilà : .

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission, reportage aux portes de l’Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/11)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de »,ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85