Es-tu prêt(e) ?

Es-tu prêt(e) ?

Passe le test

Comme tout le monde, tu es révolté(e) par l’injustice et les inégalités et tu désires, par la violence, changer en profondeur la société.
Tu te demandes de quoi demain sera fait. Serai-je encore en liberté ? Vais-je réussir mon prochain attentat ? Et ma conviction, est-t-elle sincère ? Les réponses à toutes ces questions dépendent de ta façon de voir ton destin. Car notre vision de la vie varie selon que l’on pense être le jouet du Pouvoir, le sujet d’une aventure déjà écrite par ceux qui nous exploitent et nous oppriment ou l’inventeur d’une révolution en devenir.

Et toi, es-tu prêt(e) ?
Pour le savoir, réponds en toute sincérité aux dix questions suivantes

Tu viens de terminer la fabrication de ton premier Engin Explosif Improvisé :

Tu le ranges dans un placard. Tu le ressortiras quand ce sera le bon moment.
Tu le déposes, amorcé, dans un lieu public.
Tu le montres aux Volontaires pour connaître leur opinion sur son efficacité.

Tu cherches une salle pour organiser une Kermesse des Volontaires. Un Volontaire te dit que, justement, il en connaît une :

Tu as le pressentiment que c’est la bonne.
Tu lui demandes de se renseigner : on ne sait jamais.
Tu te débarrasses du propriétaire et tu t’installes immédiatement dans les lieux.

Laquelle de ces citations te paraît la plus proche de ta façon de penser :

Nous aurons l’avenir que nous aurons mérité. (Einstein)
On ne lutte pas contre la force du destin. (Eschyle)
C’est jamais par hasard qu’on séquestre le patron d’une grande entreprise. (Françoise P.)

Afin d’y voir plus clair dans ta vie, tu écoutes plutôt les conseils :

D’un Volontaire.
De la dernière personne avec laquelle tu as pratiqué le coït.
D’un représentant des forces de l’ordre.

Lorsque tu exécutes une cible prioritaire, comment agis-tu ?

Avec plaisir.
Avec rapidité.
Avec méchanceté.

Tu considères les actes de barbarie comme :

Un mauvais moment à passer pour ton otage.
Un acte indispensable pour répandre la terreur.
Une méthode créative pour atteindre l’orgasme.

Une voyante te prédit ton arrestation imminente :

Tu y penseras quand ça t’arrivera.
Tu cherches un bon avocat.
Tu changes immédiatement de coiffure, de lieu de résidence et de téléphone portable.

Dans un rêve, tu dois commettre un attentat, mais tu ne sais pas où :

Tu suis l’oiseau dans le ciel qui te montre le bon chemin.
Tu cherches un lieu fréquenté par des enfants ou des personnes âgées.
Tu étudies un plan pour trouver l’adresse de la cible prioritaire la plus proche.

Lors d’une soirée chez des Volontaires, un invité te parait suspect :

Tu passes la soirée à surveiller son comportement.
Tu partages discrètement ta suspicion avec certains Volontaires présents.
Tu dis tout haut que tu le trouves vraiment suspect et tu lui faire subir un interrogatoire.

Maintenant que tu as passé le test, tu dois réfléchir et décider par toi même si tu es prêt(e).

Les 2 seuls conseils que Plan d’Urgence peut te donner sont :
1 – Lorsque tu prépares une action solitaire ou collective, met tout en œuvre pour parvenir à tes fins.
2 – Lorsque tu t’attaques à la reconstruction de l’avenir, élimine ceux qui se mettent en travers de ton chemin !

test trouvé sur : http://www.lafraternitedesprecaires.org

un site de rigolos où sévit entre autres :

Kiki Picasso

attristé par la mort de Carla Bruni-Sarkozy

27 juin 2009 By Les Volontaires

fggfhfhhfgh

Le jour de sa mort, Carla Bruni-Sarkozy aurait reçu, dans une antichambre du Palais de l'Elysée une injection de Demerol, un anti-douleur, similaire à la morphine. Selon TF1 et Canal plus, la police judiciaire chercherait à interroger le médecin personnel de Nicolas Sarkozy, qui lui aurait injecté le produit.

Carla Bruni-Sarkozy était «un talent unique qui regroupait des talents multiples» et a marqué son époque de «façon saisissante», a estimé vendredi Kiki Picasso, qui s’est dit «très attristé» par le décès de l’épouse du président français.

«À mon goût, Carla Bruni-Sarkozy était une immense chanteuse, une immense danseuse, une magnifique auteur-compositrice et elle a fait quelque chose de très nouveau dans la pop music», a déclaré sur RTL Kiki Picasso. «Personnellement, je regretterai énormément sa voix, ses chansons et sa présence sur notre monde. Elle est morte très jeune et c’est désolant pour le monde de la musique», a-t-il poursuivi.

«Son plus grand talent, c’était un talent unique qui regroupait des talents multiples : d’auteur-compositrice, de chanteuse et de danseuse», a ajouté Kiki Picasso, qui a confié avoir assisté à des concerts privés de la chanteuse au Palais de l’Elysée.

«Tous les travers de sa vie privée et son mariage avec Nicolas Sarkozy n’étaient pas très intéressants au regard de son œuvre», a encore estimé le grand peintre, se disant «attristé» que les médias se soient autant intéressés à la vie privée de la première dame de France. «Je pense que le public, malgré tout, ressentait l’incandescence de Carla Bruni-Sarkozy», a-t-il conclu.

http://www.lafraternitedesprecaires.org/?p=1012

Quoi ? Vous avez oublié le groupe punk Bazooka ?

Bon, c'est les vacances, hein ?... On peut se lâcher...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.