Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

200 Billets

8 Éditions

Billet de blog 26 déc. 2010

Fait froid. "Indignés" où êtes-vous ?

Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Benoît au bout du fil... Sans doute était-il bien au chaud, fêtant Noel dans une belle propriété, entouré des siens. Comme de nombreux "pipeules" au ski ou sous les cocotiers. Avez-vous reçu un joli petit livre signé Stéphane Hessel au pied du sapin, avant ou après la dinde ? En avez-vous lu des passages en remontant le thermostat du chauffage ?

Pourquoi n'était-ils qu'une centaine à s'indigner qu'une loi signée en 2008 ne soit pas appliquée ? Quand des lois de défiscalisation pour les nantis ou de déculpabilité pour les zélus s'appliquent instantanément, voir rétroactivement...

Pourquoi seuls, Josiane, Guy et Albert s'étaient-ils déplacés et gelés les miches, pour gueuler leur indignation?

Ils sont où, les "indignés" ?

Un Noël des sans-logis devant le ministère du Logement:

L’association Droit au logement (Dal) a organisé samedi après-midi à Paris un «Noël des sans-logis» devant le ministère du Logement, où une centaine de personnes ont manifesté tandis qu’une délégation a rencontré le secrétaire d’Etat au Logement Benoist Apparu. Plusieurs dizaines de familles mal logées accompagnées d’enfants étaient présentes, mais aussi des personnalités comme Josiane Balasko, Guy Bedos et Albert Jacquard, sur fond de slogans scandés par la foule («Solidarité avec les mal logés» ou «Mal logés en colère, y en a marre de la galère») et de chants de Noël.

«Malheureusement ce n’est pas Noël pour tout le monde, les enfants, les mal logés et les sans-abris. (…) Au lieu d’aider les riches, il faudrait aider ceux qui souffrent et appliquer la loi Dalo (droit au logement opposable) et la loi de réquisition» de logements vides, selon Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du Dal. Une délégation a été reçue peu après 16H00 par Benoist Apparu. «Nous allons traiter en priorité les dossiers les plus anciens, mais je ne traiterai pas en priorité les dossiers du Dal plutôt que d’autres», a déclaré à l’issue de la réunion le secrétaire d’Etat, joint téléphoniquement. Selon Jean-Baptiste Eyraud, M. Apparu s’est dit «prêt à mettre au-dessus de la pile les Dalo déclarés depuis 2008», date de mise en oeuvre de la loi sur le droit au logement opposable (Dalo), soit «400 à 500 familles» dont la liste sera remise «la semaine prochaine» au secrétaire d’Etat. «M. Apparu est en train de se rendre compte que des gens reconnus prioritaires depuis que la loi a été mise en oeuvre ne sont toujours pas relogés», s’est-il réjoui, précisant avoir également «demandé un rendez-vous à Matignon». M. Apparu a admis que l’application de la loi Dalo était «difficile», notamment «dans une douzaine de départements, principalement en Ile-de-France et dans la région Paca», car «le déficit de logements est considérable». Le Dal s’était installé en début d’après-midi devant le ministère du Logement, boulevard Saint-Germain, après avoir décoré le trottoir de banderoles, de maisonnettes jaunes en carton et d’un sapin de Noël, et avait distribué aux enfants cadeaux et biscuits.

«Le Père Noël n’est pas terrible pour beaucoup de familles», a déploré la comédienne Josiane Balasko.

«Révoltez-vous! Indignez-vous! (…) Nous ne sommes plus une démocratie. Il est temps qu’on le devienne», a lancé le généticien Albert Jacquard, soutien du Dal depuis sa création.

«Je suis choqué de la manière dont sont traités des milliers de personnes qui vivent dans la rue, alors que tant de logements sont libres (…). Ce ne sont pas les mal logés qui vont voler au secours des mal logés. Indignez-vous!», s’est aussi exclamé le comédien Guy Bedos.

(Source AFP)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana