Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

200 Billets

8 Éditions

Billet de blog 26 déc. 2010

Les texans sur le Larzac: vos "zélus" vendent nos réserves d'eau pour du pétrole !

Ce matin, ça pèle dur dans le nord l'Hérault, juste sous le plateau du Larzac. Les tuyaux qui m'alimentent en eau, en direct de la source en contre bas, ont encore gelés. J'attends les premiers rayons de soleil pour faire la vaisselle. On ne peux pas tout avoir...

Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce matin, ça pèle dur dans le nord l'Hérault, juste sous le plateau du Larzac. Les tuyaux qui m'alimentent en eau, en direct de la source en contre bas, ont encore gelés. J'attends les premiers rayons de soleil pour faire la vaisselle. On ne peux pas tout avoir... Un paysage sublime et tout le confort moderne... Toute la région est alimenté par ces fabuleuses réserves d'eau qui dorment sous le plateau calcaire. C'est une richesse fabuleuse.

En sirotant mon café (j'ai eu la prudence de faire quelques litres de réserve d'eau, hier soir) j'écoute la radio d'une oreille distraite. Et qu'entenge ? "Des texans viennent creuser des puits de pétrole et de gaz sur le Larzac, au risque de polluer durablement nos précieuses sources et même de les faire disparaître." Petite intervention alarmiste de José Bové et on passe à autre chose. La radio quoi...

Je me jette illico sur Internet, tant qu'on peut encore en profiter. Non, nous ne sommes pas le 1er avril... C'est bien vrai ! Le monstreux libéralisme a encore frappé, le nain a talonnettes nous a vendu le Larzac à des texans ! Après avoir vendu nos réserves d'or il s'attaquent à nos réserves d'eau.

Aux armes concitoyens ! Ya du boulot ! On remet ça ! Les luttes du Larzac reprennent... En s'y mettant à plusieurs on a réussi à virer les militaires, ce ne sont pas des texans qui vont nous faire peur.

Allez, y'a du boulot à venir, va encore falloir allez assiéger nos chers zélus, qu'ont mijoté cette saloperie en douce et y'a du démontage de pelleteuses en perspectives...

Pour de plus amples informations :

http://www.midilibre.com/articles/2010/04/22/ECONOMIE-REGIONALE-Un-petrolier-texan-va-explorer-la-roche-nantaise-1199507.php5

Édition du jeudi 22 avril 2010 Aveyron

Un pétrolier texan va explorer la roche nantaise

Un permis exclusif d'exploration vient d'être accordé pour trois ans à la société américaine Schuepbach Energy LLC. L'information, quelque peu déroutante à première vue, a été publiée mardi par le ministère de l'Ecologie et de l'environnement. Sur les trois nouveaux permis d'exploration de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux accordés à des grands groupes industriels de l'énergie sur le territoire français, l'un d'eux nous concerne directement : il s'agit du "permis (exclusif de recherche) de Nant", accordé pour une durée de trois ans à la société texane Schuepbach Energy LLC, dont le siège social est implanté à Dallas.

En remportant la mise, ce pétrolier américain dispose désormais d'une exclusivité de forage sur ce bassin sédimentaire de 4 400 km2 situé

au sud-est du département, qui s'étend de Saint-Affrique à l'Aigoual et s'étire ensuite vers Lodève (34) et le pays Viganais (30) - grosso modo le Larzac et les petits causses adjacents. Sur cette zone « très peu explorée » selon les mots de Charles Lamiraux, géologue à l'Institut Français du pétrole, Schuepbach Energy va engager une somme modeste (1,723 M€) dans des travaux d'exploration visant à trouver et capter du gaz de schiste ("shale gas") emprisonné dans des formations argileuses.

« Les attributs géologiques de cette région laissent penser qu'il existe des gisements de shale gas dans le sol, mais une telle présence reste encore à prouver », affirme le géologue parisien. « Dans les mois à venir, présume-t-il, la société américaine va prospecter et forer quelques puits à partir d'une même plateforme afin d'évaluer le potentiel en gaz non conventionnel, c'est-à-dire le gaz qui ne peut pas être exploité avec les modes de productions classiques ».

Très concrètement, la compagnie pétrolière va faire appel à deux techniques d'extraction du gaz naturel développées à grande échelle aux USA et en Australie : le forage à l'horizontale et la fracturation hydraulique de la roche qui permettent de « récupérer le gaz emprisonné », explique Charles Lamiraux.

Pour des raisons environnementales - l'utilisation de l'espace est plus contraignante en Europe -, le groupe Suez GDF a été associé à ce projet qui a pour finalité d'exploiter, si les tests s'avèrent concluants, ces petits gisements d'hydrocarbures de façon économique.

Selon les estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les immenses réserves mondiales de gaz de schiste seraient actuellement en passe de modifier la donne énergétique mondiale. Mais ne rêvons pas, si les techniciens de Schuepbach Energy viennent se perdre en Sud-Aveyron, ce n'est pas pour contempler la beauté du Roc nantais. A l'heure où les gisements de pétrole s'épuisent, l'enjeu est bel et bien financier... Jérémy BEAUBET

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=70857

Par défaut Inquiétude : le "shale gas" avance discrètement...

Je suis maintenant installé sur le Larzac. Il y a quelques mois, lors de conversations avec quelques personnes de la région, j'ai appris qu'une compagnie américaine allait avoir l'autorisation de rechercher du gaz dans la région. Très occupé par les travaux du centre astro, je n'ai pas recherché d'informations plus précises sur le sujet. Après réception d'un mail plus précis il y a peu de temps, je me suis décidé à chercher des informations précises sur le sujet et je dois dire que je n'ai pas été déçu...

Il s'agit d'exploiter des gisements de gaz avec une méthode développée par Halliburton, société Texane un temps présidée par le Dick Cheney. En résumé, cette méthode consiste à injecter de l'eau et des adjuvants chimiques sous très forte pression dans des forages réalisés dans le sol. La pression de l'eau éclate la roche et libère le gaz. L'impacte sur l'environnement est TRES important (noria de camions, énorme consommation d'eau, pollution de l'air, pollution des nappes etc..). Aux Etats-Unis, la législation sur la qualité de l'eau a littéralement été retirée du cahier des charges de l'exploitation de cette ressource afin de faciliter son expansion. Des milliers de puits sont creusés. En creusant les différents liens, j'ai vu que cette méthode connait un boum aux Etats-Unis avec de graves conséquences. La ville de New-York a interdit l'exploitation dans les zones ayant un impact sur la qualité de l'eau de ses administrés.

De lien en lien, je vois que les zones touchées en France sont énormes... des droits de recherches on été attribués ou son en attente d'attribution pour une bonne partie du sud et du sud est de la France. Cela semble déjà en marche pour une grande zone autour de Cahors, d'Ales, de Navacelles, de Montélimar, de Montpellier, dans les alpes, proche de la frontière suisse, d'une très grande région dans la zone PACA etc.... http://naturalgasforeurope.com/franc...as-permits.htm

Tout cela se fait avec une grande discrétion car dans nombre d'endroits, les autorités locales ne semblent pas avoir d'informations sur le sujet. A voir, en contrepoint des sites des géants du gaz et du pétrole, un site dédié au sujet, basé sur un film réalisé aux états unis sur les conséquences de cette méthode d'exploitation. http://gaslandthemovie.com

un autre lien sur le sujet http://www.ddmagazine.com/1827-Les-g...s-risques.html

Je ne fais que découvrir le sujet et il pour le moment difficile de se faire une idée précise de ce qui se joue mais il me semble que la question est d'importance. La discrétion entourant tout cela me fait douter de l'innocuité de cette solution. Le problème et que le discourt tenu sera forcément rassurant même si un grand risque de pollution existe. Nous avons besoin d'énergie mais si c'est au prix de l'eau et de l'air, il me semble qu'il y a matière à discuter.

D'autres liens : Un lien vers le ministère de l'environnement qui permet d'accéder aux documents PDF, les autorisations mentionnées plus haut http://www.developpement-durable.gou...ns-et-les.html

Un document pdf officiel autorisant les recherches dans 3 zones (page 7), les cartes des zones sont plus loin dans le document.

http://www.developpement-durable.gou...ph_03_2010.pdf

un article du midi libre

http://www.ladepeche.fr/article/2010...nvoitises.html

le "Moselle permit" http://naturalgasforeurope.com/elixi...aris-basin.htm

Total récupère la zone de montelimar http://www.enerzine.com/12/9465+shal...-a-total+.html

http://www.midilibre.com/articles/2010/04/22/ECONOMIE-REGIONALE-Un-petrolier-texan-va-explorer-la-roche-nantaise-1199507.php5

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat