Retour de l'esclavage ? Le MEDEF est pour !!!

Retour de l’esclavage ou du servage ? Le MEDEF est pour !!!

 J’ai choisi un titre délibérément provocateur, mais qui provoque le plus, le MEDEF ou moi ? Quand on propose de supprimer deux jours fériés sans augmenter les salaires, on demande donc aux travailleurs deux jours de travail GRATUIT, le travail gratuit cela s’appelait servage ou esclavage selon les époques. Et ils existent encore aujourd’hui malheureusement, et on dirait bien qu’ils ont de beaux jours devant eux.

Et comme si ça ne suffisait pas, le MEDEF réclame aussi des dérogations à la durée légale du travail ( encore du travail gratuit en perspective ) ainsi que des dérogations au SMIC pour certaines catégories de travailleurs ( on va les payer combien, au niveau du SMIC hongrois ? )  Et aussi faire  travailler les gens le soir, le dimanche, sans rémunération supplémentaire, bien sûr. On va aller jusqu’où, dans le détricotage du droit du travail ?

Et on nous fait miroiter des créations d’emplois en échange de toutes ces régressions sociales, jusqu’à un million d’emplois… Mais si les carnets de commande des entreprises sont vides parce que les gens ont de moins en moins de revenus pour consommer, il n’y aura pas de création d’emplois. Certains me diront : il y a les exportations, mais vu que les entreprises françaises sont mal placées à l’export, à quelques exceptions près, je ne vois pas comment les exportations pourraient compenser le manque de demande intérieure.

Non, non, tout cela est bien rodé, il faut faire régresser la condition salariale, encore et toujours, pour que les salariés soient dociles et productifs, car ils devront s’estimer heureux d’avoir un emploi. On se demande même s’ils ne devraient pas payer leur patron pour le remercier !!!!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.