Spoliations et déni de justice au Maroc ? Des associations se mobilisent.

Spoliations d'héritages, de biens immobiliers et d'entreprises qui visent des familles isolées ou des étrangers se multiplient en toute impunité au Maroc. Les autorités françaises et marocaines ont été alertées. Des associations de victimes attendent des réponses du voyage de François Hollande au Maroc.

Spoliations d'héritages, de biens immobiliers et d'entreprises qui visent des familles isolées ou des étrangers se multiplient en toute impunité au Maroc. Les autorités françaises et marocaines ont été alertées. Des associations de victimes attendent des réponses du voyage de François Hollande au Maroc.

affaires personnelles ?

Les recours en justice s'enlisent dans les tribunaux marocains. Les « affaires étrangères » françaises et la diplomatie ni ne soutiennent, ni n'affichent leurs incompétences à soutenir les ressortissants français victimes de spoliations. « Affaires personnelles » se défendent-ils en demi-mot ou par leur silence... Mais affaires étrangement banalisées au vu de leur importance !

qui cautionne ?

Pourtant ce jeu d'escroquerie grotesque et monumental sévit depuis les années 2000 de la France au Maroc en passant par l'Italie ou l'Espagne... Comment es possible ? s'inquiète l'association pour le Droit et la Justice au Maroc.
Certains mises en cause, baron de la drogue en France se transforment en agent immobilier au Maroc...Tout ce monde pause en photo auprès de l'ancien ministre de la Justice marocaine alors qu'un mandat d'arrêt international jamais transcrit au Maroc plane sur l'un des présumés escrocs... Qui cautionne ? S'indigne Moussa Elkhal le juriste de l'association.

600 millions d'euros

Le butin de l'escroquerie flirte avec les 600 millions d'euros 'toute affaire personnelle confondue"..
Un petit magot pour un banal fait divers.... qui représente exactement l'aide économique dispensée par l'Union Européenne au Maroc durant ces 2 dernières années ou encore celle du groupe de l'Agence Française de Développement en 2011, soit 543 millions d'euros !
L'enjeu des échanges franco-marocain est centré sur les parts de marchés des entreprises au Maroc concurrencé aujourd'hui par l'Espagne... L'immobilier y est un des secteurs les plus prolifiques... Au Maroc la communauté française installée y est la plus nombreuse soit 80.000 personnes... En France, la communauté marocaine est estimée à 1 million d'habitants. Soit plus d'un million d'individus qui portent en eux cette double identité !

droits 

Devant l'importance des échanges humains et économiques, les gouvernements français et marocain vont-ils se pencher sur la question cruciale de la justice et du respect des droits ? La décision va-t-elle enfin être prise de lever les incertitudes et le deni de justice qui plane sur ces escroqueries à répétition? Va t-on enfin placer le respect du droit comme garant des échanges économiques ?
C'est ce qui est demandé par les associations des victimes qui accordent une attention toute particulière à la visite de François Hollande au Maroc. Elles réclament haut et fort que ces affaires soient abordées avec Sa Majesté le Roi Mohamed VI.
Reçues par le ministère de la Justice en France et au Maroc et par des membres du parlement, ces associations demandent qu'une cellule mixte de magistrats franco-marocains soit constituée afin de suivre le bon dérouler des procédures dans l'indépendance et la justice. Une liste des dossiers a été remises aux différentes institutions.

Cette première visite officielle s'attardera-t-elle sur la justice et les droits de l'homme avec la même pugnacité qu'elle semble porter aux échanges économiques et aux stratégies sahariennes ? Une réponse très attendue après ce voyage officiel de part et d'autre de la Méditerranée....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.