Guerres des tranchées

Dans ce pays, on expose ses croyances politiques comme en France les gamins étalent des T-shirts dernier cri : to show where you stand, pour marquer sa place dans le paysage social.

Des pancartes fièrement plantées dans les jardins des townhouses aux autocollants collés sur les pare-chocs arrière des voitures pour narguer les autres conducteurs dans les embouteillages, on affiche indifféremment croyances religieuses, idéaux politiques, slogans en tout genre. Et cela qu’il s’agisse de la course à la présidence ou de la place de second adjoint pour la commission des eaux du conseil municipal.

En ces temps de campagne électorale, les pelouses impeccables des jardins paisibles de Washington se livrent une guerre silencieuse, à coups de pancartes interposées. Il fallait inévitablement un duel démocrato-démocrate pour enflammer la capitale traditionnellement si… démocrate.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.