Argumentaire pour la Culture

La culture est un secteur d'activité bon pour l'âme et pour l'économie! Pourquoi l'amoindrir? 

Petit argumentaire pour changer le regard sur la culture.

A - la culture est un secteur d’activité à part entière (des métiers, des retraités, des écoles, des lois spécifiques…), la valeur ajoutée de notre secteur est aussi importante que l’agriculture et l’agroalimentaire réunis! Les Français se nourrissent de pain et de culture!

B - la culture n’est pas ce que l’on fait quand on a fait tout le reste. La culture n’est pas la cerise sur le gâteau! 

C - la culture est un secteur qui irrigue les autres secteurs (nous sommes ouverts et dynamisants);

D - la subvention publique culturelle est un dynamiseur humaniste et économique. 

Les trois effets de l’investissement public :  

Effet 1 - c’est un activateur d’imaginaire et de projections collectives garantes de lien social, qui facilite les projections vers l’avenir des individus et des groupes.

Effet 2 - face aux enjeux environnementaux, sociaux et culturel, la culture et un facilitateur d’innovation en rupture ou dit autrement l’art facilite un pas de côté, 

Effet 3 -  Les subventions de la culture sont vertueuses économiquement puisqu’elle rapportent plus qu’elles ne coûtent: si l’on considère que pour une activité de 1€ la collectivité récupère 0,5€ d’impôts et taxes. Si l’on prend en compte, a minima, que 1€ de subvention génère 2€ d’activité ( mais c’est bien souvent 4 ou 5€), l’investissement public est donc plus que remboursé, 2 ans plus tard. 

E - à l’attention des pays européens qui saccagent leur terreau artistique : l’investissement public est à terme plus que rentable = l’Europe doit investir dans la culture!

F - Que la France baisse autant son financement culturel est une erreur (reconnue par le premier Ministre!):

Erreur N°1 - stratégique :  

- elle diminue son potentiel de lien social;

- elle détruit les forces inventives de la nation;

- elle affaiblit sa capacité de rayonnement international.

Erreur N°2 - économique : La subvention publique rapporte plus qu’elle ne coute en impôts et taxes.

Erreur N°3 - culturelleLa culture qui se fait dans la misère est un mythe du 19e siècle romantique , un film publicitaire pour un film d’hollywood représente un budget supérieur au budget culturel de la commission européenne! En affaiblissant la culture en France et en Europe, ce sont des générations de petits européens qui sont nourries au modèle américain diffusé par les grandes entreprises des NTIC.

Erreur N°4 - Politique : Affaiblissement des forces dynamiques et inventives du territoire porteuses d’un imaginaire progressiste et humaniste porteur d’identité ouverte alors que les idées noires et régressives envahissent l’imaginaire des citoyens européens. La France et l’Europe ont les ressources pour dynamiser leur potentiel créatif, à la rencontre des arts, des sciences, de l’éducation, de l’entreprise et de la vie sociale, pour inventer les histoires et l'histoire du 21e siècle. L’innovation commence par un changement de point de vue, un changement de paradigme. Il est urgent de faire ce pas de côté. 

L’histoire européenne s’est construite autour de la relation entre les arts, les sciences et les techniques. La culture au 21e siècle est artistique scientifique et technique.

Il faut imaginer une politique qui dynamise la relation entre la recherche artistique, la recherche scientifique, l’innovation sociale et l’innovation technologique. C'est ce que souhaite promouvoir le Transversale des Réseaux Arts et Sciences... à suivre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.